Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Thonon Ecologie
  • : Les écologistes de Thonon candidats aux élections municipales, présentent leur projet pour la ville et leurs actions. C'est notre "défi vert".
  • Contact

votez pour l'écologie

 

Elisabeth Charmot, Elisabeth Charmot est élue à Thonon. Actuellement, elle est la seule élue écologiste. N'hésitez pas à la contacter, éventuellement par courrier à son nom, à la mairie.

Elisabeth Charmot fait entendre la voix de l'écologie lors des Conseils municipaux. Elle n'a eu de cesse de dénoncer les extensions des surfaces commerciales, pourtant votées par tous les autres conseillers, la poursuite de la croissance de l'aéroport de Genève, le goudronnage des surfaces naturelles ou agricoles, les petits arrangements.

traces sur le lac

  DSCN3307

Archives

on s'amuse...

citations de climatosceptiques et autres :

"Les avions suivent-ils bien leurs plans de vols et respectent-ils bien leurs horaires ? : Vivement les avions solaires, qu'on puisse dormir la nuit !"

"les lits froids, c'est quand on construit des immeubles qui restent vides quand les touristes vont voir ailleurs. Remarque... heureusement qu'on a des lits froids, parce qu'autrement, si tous les touristes se pointaient en même temps dans leurs appart, on n'aurait plus d'eau au robinet et ça serait impossible d'arriver jusqu'en montagne..."
"Non mais, de quoi se plaignent les écolos ? Si les hyper et M.Bricolage sont ouverts le dimanche, ça occupe les gosses, ça fait moins de monde pour saccager les forêts, non ? "
"Mais c'est bien normal qu'on remplisse trop nos poubelles, avec toutes les cochoneries "gratuites" qu'on nous donne de partout . Ils font comment, les écolos ? Ils vont jamais chez MacDo et ils commandent pas aux 3Suisses ? J'y crois pas !"
 "il n'y a qu'à des manif écolo qu'on peut sortir un mouchoir en tissu à carreaux quand on a la goutte aux nez... ailleurs, c'est Kleenex obligatoire, sinon on vous regarde comme un vieux dégoutant..."
"Je serai jamais écolo, oh ça non... savoir qu'on va bientôt manquer de tout, ça me déprimerait..."
"Le réchauffement, le réchauffement... c'est pas si grave ! Si on n'a plus de glaciers, on plantera des cocotiers"
"La nature... la nature ! Elle n'a qu'à rester dans la nature ! Et même si on arrache des arbres pour faire passer des routes, y'a toujours un autre arbre derrière."
"Il faut flui-di-fier la circulation. Si les voitures ne s'arrêtent plus, elles polluent moins. Mais si !"

 

15 octobre 2008 3 15 /10 /octobre /2008 22:07
"Si, tu verras, je voulais un truc écolo..."
Bon. On est surpris. Ce copain-là paraissait jusqu'à présent assez peu intéressé par l'environnement. On suit, on visite même, heureux de voir que même les gens les moins préoccupés par la planète font un effort.
Mais ça commence mal : le parking de l'usine : immense, goudronné. Juste bordé d'arbres. On ne dit rien, on tique juste un peu : s'il avait été prévu en souterrain, l'emprise sur la terre naturelle aurait été moins importante... ou, au moins, au lieu de le goudronner, il aurait pu être pavé avec des systèmes laissant pousser l'herbe... et les arbres auraient pu être plantés sur le parking, pas en bordure...
Mais on continue la visite du super bâtiment.
En béton... Là, vous n'osez plus regarder l'autre et vous vous dites "comment a t-on pu lui  faire croire que construire un bâtiment en béton ça pouvait être écolo ?"
Quand on connaît les émissions de CO2 liées à la fabrication du béton, ça fait peur... Mais l'autre continue d'essayer de vous épater avec son cube tout neuf. Bon... Il ne doit pas savoir qu'on peut faire de grandes constructions en bois. Et avec du bois d'essence locale. Une construction en bois, c'est du CO2 capturé dans les murs. Si Si. *
A l'intérieur,  c'est parfait c'est beau. Vous faites juste comme si vous ne sentiez pas les odeurs de peinture dans les bureaux. Vous demandez quand même en quoi sont les isolants. Il ne sait pas.
Vous osez un petit "tu as pensé à mettre des bacs pour récupérer le papier à recycler ?" Il vous regarde, effaré : ça non, c'est pas possible : les plans de machines pourraient être volés par des concurrents. Tant pis, vous aurez essayé...

Et, enfin, un peu plus loin, il vous explique : c'est écolo grâce au chauffage ! Un chauffage vraiment très écolo et économique. Ouf, vous respirez, enfin ! (c'est pas encore saturé en acariens) Il est tellement heureux de vous calculer tout le CO2 qui ne sera pas émis grâce à ce fameux chauffage et au super système de ventilation que vous n'osez même plus lui dire que vous préfériez son ancienne usine, avec de la vigne vierge qui poussait sur les murs. Très économe en CO2. D'ailleurs, il n'y avait pas de chauffage...



*Mais on vous pardonne si vous habitez, comme la plupart d'entre nous, dans une maison en béton qui a plus de 10 ans : à l'époque, on avait le droit de ne pas savoir.
Partager cet article
Repost0

commentaires

image

Catégories

les médisants...

C'est la meilleure : si l'ETG vient s'entrainer à Marin, pour pas mettre les écolo en colère, la maire a dit qu'on allait laisser des vignes entre les terrains de foot. Y pourraient pas laisser les bouteilles, avec ? 

Vous rigolez ! Mettre des pistes cyclables sur les ponts qui traversent le contournement ! Mais ils se seraient touchés, les ponts, si on les avait élargis avec des pistes cyclables !
Ne vous affolez pas... 80% de personnes pour "Annecy2018" en janvier 2009 ? quand les gens auront compris que le président de l'association pour les JO dans le Chablais est un promoteur immobilier, que seuls les bétonneurs y ont intérêt, ça fera plus que 20% de personnes favorables dans un an...

C'est incroyable... Quand on discute avec les gens, personne n'a voté pour M.Denais...

la petite phrase d'Elisabeth Charmot

"Je suis peut-être écologiste parce que j'aime la nature... peut-être... mais c'est d'abord par instinct de survie !

Comment pourrons-nous survivre dans une société dégradée parce que les richesses puisées dans la nature et le sous-sol auront été mal partagées, pillées, et ce jusqu'à faire disparaitre la nature elle-même ?"