Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Thonon Ecologie
  • : Les écologistes de Thonon candidats aux élections municipales, présentent leur projet pour la ville et leurs actions. C'est notre "défi vert".
  • Contact

votez pour l'écologie

 

Elisabeth Charmot, Elisabeth Charmot est élue à Thonon. Actuellement, elle est la seule élue écologiste. N'hésitez pas à la contacter, éventuellement par courrier à son nom, à la mairie.

Elisabeth Charmot fait entendre la voix de l'écologie lors des Conseils municipaux. Elle n'a eu de cesse de dénoncer les extensions des surfaces commerciales, pourtant votées par tous les autres conseillers, la poursuite de la croissance de l'aéroport de Genève, le goudronnage des surfaces naturelles ou agricoles, les petits arrangements.

traces sur le lac

  DSCN3307

Archives

on s'amuse...

citations de climatosceptiques et autres :

"Les avions suivent-ils bien leurs plans de vols et respectent-ils bien leurs horaires ? : Vivement les avions solaires, qu'on puisse dormir la nuit !"

"les lits froids, c'est quand on construit des immeubles qui restent vides quand les touristes vont voir ailleurs. Remarque... heureusement qu'on a des lits froids, parce qu'autrement, si tous les touristes se pointaient en même temps dans leurs appart, on n'aurait plus d'eau au robinet et ça serait impossible d'arriver jusqu'en montagne..."
"Non mais, de quoi se plaignent les écolos ? Si les hyper et M.Bricolage sont ouverts le dimanche, ça occupe les gosses, ça fait moins de monde pour saccager les forêts, non ? "
"Mais c'est bien normal qu'on remplisse trop nos poubelles, avec toutes les cochoneries "gratuites" qu'on nous donne de partout . Ils font comment, les écolos ? Ils vont jamais chez MacDo et ils commandent pas aux 3Suisses ? J'y crois pas !"
 "il n'y a qu'à des manif écolo qu'on peut sortir un mouchoir en tissu à carreaux quand on a la goutte aux nez... ailleurs, c'est Kleenex obligatoire, sinon on vous regarde comme un vieux dégoutant..."
"Je serai jamais écolo, oh ça non... savoir qu'on va bientôt manquer de tout, ça me déprimerait..."
"Le réchauffement, le réchauffement... c'est pas si grave ! Si on n'a plus de glaciers, on plantera des cocotiers"
"La nature... la nature ! Elle n'a qu'à rester dans la nature ! Et même si on arrache des arbres pour faire passer des routes, y'a toujours un autre arbre derrière."
"Il faut flui-di-fier la circulation. Si les voitures ne s'arrêtent plus, elles polluent moins. Mais si !"

 

13 février 2009 5 13 /02 /février /2009 10:08
On n'en a pas entendu parler chez nous autres, les écolo. Et pourtant...
La fin de la taxe professionnelle, si elle est vécue comme une catastrophe par les élus locaux de Publier, Thonon, Cluses... et tous les villages ou villes bénéficiant grâce à elle de plus ou moins confortables recettes, est peut-être une suppression qui va plus apporter à l'environnement que le Grenelle... Simplement parce que les communes n'auront plus intérêt à brader leurs terres à l'entreprise la plus lucrative, ou à la plus grande surface commerciale... (on peut lire les "disputes" entre messieurs Lacroix et  Christin dans le Messager du 12/2, à propos de la taxe professionnelle du Cora d'Amphion...)

Oui, mais comment trouver l'argent qui va manquer dans les caisses ? A mon avis, les entreprises risquent de se voir taxer d'une autre façon.... mais directement par l'Etat ...

Et comment répartir l'argent entre les communes ?
Biensûr, je ne manque pas d'idée : la richesse d'hier, c'était le développement économique. Celle de demain sera la capacité à préserver une biodiversité, une part de poumon pour la planète, une zone humide pour filtrer l'eau, ou, et c'est encore plus une certitude, une zone agricole (puisque le transport des denrées sera problématique).
Donc si le revenu apporté par la taxe professionnel est bel et bien supprimé, il devrait être remplacé (en partie) par un "revenu à la surface protégée ou à la surface agricole préservée"... Par exemple, Thonon gagnerait une allocation en reclassant la zone constructible autour de la forêt de Ripaille en zone agricole...
Mais, pour éviter le mittage et les petites parcelles non contruites en ville (les dents creuses), une surface minimum serait peut-être à étudier...

De plus, ce serait un revenu garanti pour les stations chablaisiennes qui préservent leurs espaces de champs ou de forêts, contrairement à celles qui renivellent tout au bulldozer, comme Flaine.

L'avantage serait pour les territoires désertés par leurs habitants ou leurs industries : ils ne seraient plus en compétition avec des villes riches qui ont les moyens d'attirer les entreprises et donc des taxes pro . L'activité économique serait donc mieux répartie sur le territoire national...

EC


Partager cet article
Repost0

commentaires

image

Catégories

les médisants...

C'est la meilleure : si l'ETG vient s'entrainer à Marin, pour pas mettre les écolo en colère, la maire a dit qu'on allait laisser des vignes entre les terrains de foot. Y pourraient pas laisser les bouteilles, avec ? 

Vous rigolez ! Mettre des pistes cyclables sur les ponts qui traversent le contournement ! Mais ils se seraient touchés, les ponts, si on les avait élargis avec des pistes cyclables !
Ne vous affolez pas... 80% de personnes pour "Annecy2018" en janvier 2009 ? quand les gens auront compris que le président de l'association pour les JO dans le Chablais est un promoteur immobilier, que seuls les bétonneurs y ont intérêt, ça fera plus que 20% de personnes favorables dans un an...

C'est incroyable... Quand on discute avec les gens, personne n'a voté pour M.Denais...

la petite phrase d'Elisabeth Charmot

"Je suis peut-être écologiste parce que j'aime la nature... peut-être... mais c'est d'abord par instinct de survie !

Comment pourrons-nous survivre dans une société dégradée parce que les richesses puisées dans la nature et le sous-sol auront été mal partagées, pillées, et ce jusqu'à faire disparaitre la nature elle-même ?"