Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Thonon Ecologie
  • : Les écologistes de Thonon candidats aux élections municipales, présentent leur projet pour la ville et leurs actions. C'est notre "défi vert".
  • Contact

votez pour l'écologie

 

Elisabeth Charmot, Elisabeth Charmot est élue à Thonon. Actuellement, elle est la seule élue écologiste. N'hésitez pas à la contacter, éventuellement par courrier à son nom, à la mairie.

Elisabeth Charmot fait entendre la voix de l'écologie lors des Conseils municipaux. Elle n'a eu de cesse de dénoncer les extensions des surfaces commerciales, pourtant votées par tous les autres conseillers, la poursuite de la croissance de l'aéroport de Genève, le goudronnage des surfaces naturelles ou agricoles, les petits arrangements.

traces sur le lac

  DSCN3307

Archives

on s'amuse...

citations de climatosceptiques et autres :

"Les avions suivent-ils bien leurs plans de vols et respectent-ils bien leurs horaires ? : Vivement les avions solaires, qu'on puisse dormir la nuit !"

"les lits froids, c'est quand on construit des immeubles qui restent vides quand les touristes vont voir ailleurs. Remarque... heureusement qu'on a des lits froids, parce qu'autrement, si tous les touristes se pointaient en même temps dans leurs appart, on n'aurait plus d'eau au robinet et ça serait impossible d'arriver jusqu'en montagne..."
"Non mais, de quoi se plaignent les écolos ? Si les hyper et M.Bricolage sont ouverts le dimanche, ça occupe les gosses, ça fait moins de monde pour saccager les forêts, non ? "
"Mais c'est bien normal qu'on remplisse trop nos poubelles, avec toutes les cochoneries "gratuites" qu'on nous donne de partout . Ils font comment, les écolos ? Ils vont jamais chez MacDo et ils commandent pas aux 3Suisses ? J'y crois pas !"
 "il n'y a qu'à des manif écolo qu'on peut sortir un mouchoir en tissu à carreaux quand on a la goutte aux nez... ailleurs, c'est Kleenex obligatoire, sinon on vous regarde comme un vieux dégoutant..."
"Je serai jamais écolo, oh ça non... savoir qu'on va bientôt manquer de tout, ça me déprimerait..."
"Le réchauffement, le réchauffement... c'est pas si grave ! Si on n'a plus de glaciers, on plantera des cocotiers"
"La nature... la nature ! Elle n'a qu'à rester dans la nature ! Et même si on arrache des arbres pour faire passer des routes, y'a toujours un autre arbre derrière."
"Il faut flui-di-fier la circulation. Si les voitures ne s'arrêtent plus, elles polluent moins. Mais si !"

 

28 juillet 2010 3 28 /07 /juillet /2010 22:02

La CIPRA, dans son petit magazine Alpmédia, présente des initiatives pour développer "la mémoire du risque".

Pour ne pas oublier les catastrophes naturelles, et bien connaitre les endroits qui se sont révélés dangereux par le passé. http://www.cipra.org/fr/alpmedia/nouveautes/4070

Bien.

En 1943 (à +ou- 2 ans près...), il y a eu de l'eau de la zone du Larry jusqu'à l'actuel Port Ripaille. Tout était recouvert... Tous les vieux thononais le savent. Tout le monde sait aussi que le barrage du Jotty vieillit. Tranquilement, mais sûrement. De jolis traits sur la carte du Plan de Prévention des Risques ont la gentillesse de s'arrêter avant les constructions.

Le vieux Curé Tavernier, qui connaissait Morzine et Avoriaz mieux que quiconque racontait aux gens du coin qu'un vent furieux tournoyait une fois tous les 150 à 200 ans sur Avoriaz, rasant  les chalets comme un cyclone. Jusqu'à ce que les alpages soient finalement reconstruits plus bas.

Le glissement de terrains de Féternes est plus récent, nous n'avons pas encore oublié.

Ni celui du Fer à cheval,en 2002. Celui -ci est particulièrement intéressant puisque les 300 000m3 de boues et roches qui ont déferlé sur la vallée seraient des conséquences du réchauffement climatique.

Toutes les rives de l'est du lac sont particulièrement touchées par des avalanches en tout genre, qui s'amusent à couper les routes assez régulièrement.

Une grosse chute de rochers sur la route de Morzine ou celle d'Abondance ne semble pas impossible, malgré toutes les précautions prises : surveillance, entretien des pentes, grillages...

 

Mais, à tout cela, -les risques naturels qui sont souvent encore peu prévisibles mais encore plus souvent bravés par les uns ou les autres- nous avons rajouté nos pollutions. La pollution de l'air fait bien plus de morts chaque année que les avalanches et les glissements de terrain.

Si on y ajoute les cancers que l'on développe de plus en plus jeunes, très sûrement à cause de tous les pesticides agricoles, produits ménagers ou cosmétiques dont on comprend toujours trop tard les effets nocifs, on s'aperçoit vite qu'il est temps de modifier nos modes de vies, de consommation, comme de production agricole...

Partager cet article
Repost0

commentaires

image

Catégories

les médisants...

C'est la meilleure : si l'ETG vient s'entrainer à Marin, pour pas mettre les écolo en colère, la maire a dit qu'on allait laisser des vignes entre les terrains de foot. Y pourraient pas laisser les bouteilles, avec ? 

Vous rigolez ! Mettre des pistes cyclables sur les ponts qui traversent le contournement ! Mais ils se seraient touchés, les ponts, si on les avait élargis avec des pistes cyclables !
Ne vous affolez pas... 80% de personnes pour "Annecy2018" en janvier 2009 ? quand les gens auront compris que le président de l'association pour les JO dans le Chablais est un promoteur immobilier, que seuls les bétonneurs y ont intérêt, ça fera plus que 20% de personnes favorables dans un an...

C'est incroyable... Quand on discute avec les gens, personne n'a voté pour M.Denais...

la petite phrase d'Elisabeth Charmot

"Je suis peut-être écologiste parce que j'aime la nature... peut-être... mais c'est d'abord par instinct de survie !

Comment pourrons-nous survivre dans une société dégradée parce que les richesses puisées dans la nature et le sous-sol auront été mal partagées, pillées, et ce jusqu'à faire disparaitre la nature elle-même ?"