Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Thonon Ecologie
  • Thonon Ecologie
  • : Les écologistes de Thonon candidats aux élections municipales, présentent leur projet pour la ville et leurs actions. C'est notre "défi vert".
  • Contact

votez pour l'écologie

 

Elisabeth CharmotDepuis les élections municipales de 2014, Elisabeth Charmot est élue à Thonon. La seule élue écologiste. N'hésitez pas à la contacter.

 


 

marguerite

 

"Le noyau" du groupe s'était réuni au printemps 2013, mais nous avons attendu la Toussaint pour décider de nous présenter. Nous avions encore l'espoir de voir d'autres candidats porter les mêmes valeurs que nous. Ca n'a pas été le cas : On ne peut pas parler de transition énergétique sans se poser les bonnes questions et en inaugurant des routes ! Après le premier tour, la liste Thonon-Ecologie Le défi Vert a fusionné avec la liste Thonon pour Vous.

Aujourd'hui, Elisabeth Charmot essaye de faire entendre une autre voix à Thonon : celle des écologistes.

 

 

 

La rencontre automnale des

délégués des Verts Suisses et

 EELV Chablais /Ain / Genevois

français  eu lieu à Thonon. ce

22 sept 2012.

Merci aux élus écolos

de s'être déplacés

EELV réunion transf%0d%0a rontalière 22-09-20%0d%0a 12.
 

 

- - - - - - - - - - - - - -  - -

 

 

 

   


.


Elisabeth Charmot et les gens du groupe d'Annecy : des écologistes associatifs et des verts.
 - - - - - - - - - - - - - - - - -
Le samedi 7 juin 2009 ont eu lieu les élections européennes.
Résultats pour la Haute-Savoie : 
Europe-Ecologie : 22,19%
Alliance Ecologiste Indépendante : 4,09%
Est-ce que ça suffira à faire changer nos élus, à ouvrir leurs yeux sur un monde qui souffre des conséquences de notre mode de vie ? à les stopper dans leur course à tout goudronner à Thonon encore plus qu'ailleurs ?
A les empêcher d' oublier que dans la nature qu'ils massacrent, l'enjeu est la survie de l'homme ?

traces sur le lac

  DSCN3307

on s'amuse...

citations :

"Mais ma p'tite dame, le contournement, comme il va être bientôt saturé, fallait tout de suite le faire en 2x3 voies..."

"Les avions suivent-ils bien leurs plans de vols et respectent-ils bien leurs horaires ? : Vivement les avions solaires, qu'on puisse dormir la nuit !"

"les lits froids, c'est quand on construit des immeubles qui restent vides quand les touristes vont voir ailleurs. Remarque... heureusement qu'on a des lits froids, parce qu'autrement, si tous les touristes se pointaient en même temps dans leurs appart, on n'aurait plus d'eau au robinet et ça serait impossible d'arriver jusqu'en montagne..."
"je ne déboise pas, je coupe des arbres" M.Vivien ("Le Faucigny")
"Non mais, de quoi se plaignent les écolos ? Si les hyper et M.Bricolage sont ouverts le dimanche, ça occupe les gosses, ça fait moins de monde pour saccager les forêts, non ? "

"Mais c'est bien normal qu'on remplisse trop nos poubelles, avec toutes les cochoneries "gratuites" qu'on nous donne de partout . Ils font comment, les écolos ? Ils vont jamais chez MacDo et ils commandent pas aux 3Suisses ? J'y crois pas !"
 "il n'y a qu'à des manif écolo qu'on peut sortir un mouchoir en tissu à carreaux quand on a la goutte aux nez... ailleurs, c'est Kleenex obligatoire, sinon on vous regarde comme un vieux dégoutant..."
"Je serai jamais écolo, oh ça non... savoir qu'on va bientôt manquer de tout, ça me déprimerait..."
"Le réchauffement, le réchauffement... c'est pas si grave ! Si on n'a plus de glaciers, on plantera des cocotiers"
"La nature... la nature ! Elle n'a qu'à rester dans la nature ! Et même si on arrache des arbres pour faire passer des routes, y'a toujours un autre arbre derrière."
"Il faut flui-di-fier la circulation. Si les voitures ne s'arrêtent plus, elles polluent moins. Mais si !"

 

24 décembre 2012 1 24 /12 /décembre /2012 10:24

Thonon Ecologie  vous souhaite un Joyeux Noël au milieu des vôtres !

Repost 0
Published by thonon-ecologie
commenter cet article
3 décembre 2012 1 03 /12 /décembre /2012 21:26

Les écologistes thononais ont été les premiers à souhaiter que la CGN mette en place un bateau direct vers Lausanne, pour éviter aux frontaliers de prendre leur voiture, et, ainsi, améliorer à la fois leur qualité de vie et leur bilan carbone. Mais ce souhait était en direction des chablaisiens, qui, n'ayant absolument pas trouvé de travail sur place, se retrouvaient contraints et forcés de partir en chercher en Suisse.

Or, les navibus ont eu un effet "aspirateur" d'habitants côté français, et de travailleurs côté suisse.

Avec pour inconvénient (en plus des problèmes de fonciers, de parking...) la nécessité de créer de nouvelles lignes... mais jusqu'à quand ?

Nous avons donc appris avec soulagement que la CGN n'investirait pas dans un nouveau bateau très rapide (Messager du 29 nov p4).

La CGN semble donc préférer des bateaux plus lents ... Faut-il lire entre les lignes de cet article que les études scientifiques ont fait un lien entre l'érosion des berges du lac et la vitesse des navibus ?

Mystère... mais nous aimerions bien avoir les résultats officiels des études !

Repost 0
Published by Elisabeth Charmot - dans lac
commenter cet article
1 décembre 2012 6 01 /12 /décembre /2012 06:14
 
Le 30 novembre 2012, à Grenoble

LES PARCS NATIONAUX EN DANGER !
Conférence de presse - Le 12 décembre 2012 à l’Assemblée nationale

 

Les médias se sont fait l’écho du refus des communes de Tarentaise de signer la future charte du Parc national de la Vanoise. Mountain Wilderness avec les associations CIPRA France, la Coordination Montagne, la FFCAM, FNE, FRAPNA, LPO et WWF reprenant le cas de la Vanoise, veulent élargir le débat et lancent un appel à la mobilisation de l’opinion publique pour que les Parcs nationaux ne soient ni pris en otage, ni détournés de leurs missions de service public par les réactions de certaines collectivités locales.

De nouvelles règles pour les Parcs Nationaux
La loi Giran du 14 avril 2006, en modifiant la loi de 1960 créant les Parcs nationaux en France, propose des solutions pour une meilleure appropriation de ces zones protégées par les résidents et tous les acteurs de leur territoire. La transformation des anciennes zones périphériques en zones d'adhésion comporte l’élaboration de chartes à l'image de l'expérimentation réussie d'une charte de l'environnement et du développement durable dans le Parc national des Écrins.
Ces chartes fixent des objectifs de protection des patrimoines spécifiques pour le cœur du Parc, et proposent des orientations et des mesures de développement durable et de mise en valeur des territoires.
Pour chaque Parc national, les chartes, véritables projets de territoire, sont élaborés dans la concertation, les conseils d'administration remaniés par la loi de 2006 donnant la prééminence aux élus locaux.

 

Dans la Vanoise, un rejet de l'idée même de protection
Malgré 5 années de concertation en Vanoise, les premiers retours avant le vote définitif des communes devant adhérer sont négatifs. Aucune commune n'a émis d'avis favorable au projet de charte lors de la consultation préalable.
Et pourtant le projet n'est pas bien ambitieux sur les questions d'aménagement et de domaine skiable. En fait, pour tous « ces sujets qui fâchent », il renvoie même au droit commun : on fera la même chose dans la zone d'adhésion du Parc qu’ailleurs en France. Le cœur du Parc bénéficie d'une protection forte mais, déconnecté du territoire voire cerné par un développement industriel du tourisme, se trouve menacé indirectement.
Les organisations environnementales soutiennent le document, tout en soulignant la faiblesse de la charte, soutiennent le document, car il constitue le plus petit dénominateur commun pour amorcer une nouvelle dynamique.

 

Ailleurs aussi
Les Parcs nationaux des Cévennes et des Calanques sont malmenés.
Les diminutions de personnel et l'élargissement des missions font craindre une perte de protection des cœurs des Parcs.
Les blocages que l'on observe nous emmènent bien loin des fondamentaux des Parcs nationaux décrits dans les attendus de la loi de 2006: « Le classement d’un parc national manifeste une volonté politique de donner une forte visibilité nationale et internationale à cet espace, d’y mener une politique exemplaire et intégrée de protection et de gestion, mais aussi d’éducation à la nature et de récréation, et de transmettre aux générations futures un patrimoine préservé ».

 

Un enjeu national
C'est clairement cette mission des Parcs nationaux qu'il faut défendre aujourd'hui. L'enjeu est bien national et doit faire fi des appétits locaux. Il faut aussi expliquer au grand public que les Parcs nationaux sont de rares espaces où la nature, libre et sauvage, est protégée et où doit se développer un projet de territoire dans lequel solidarité écologique et territoriale joue pleinement entre zones cœur et d'adhésion et qu'ils constituent le patrimoine commun de tous les Français.
A l’occasion de la journée internationale des montagnes, les associations signataires appellent à la mobilisation pour la défense des Parcs nationaux et demandent aux collectivités territoriales et à l’État, responsables direct des Parcs nationaux, qu'ils réaffirment leurs missions fondatrices et leur donnent les moyens de les mener à bien.

 

Un mouvement d’opinion fort peut inverser la donne et en particulier inciter les communes à adhérer aux chartes rédigées avec leur concours. Les médias seront notre relais !




Repost 0
Published by MW, CAF, CIPRA, LPO... - dans montagne
commenter cet article
18 novembre 2012 7 18 /11 /novembre /2012 06:25

A lire dans le Messager qui est sorti jeudi : un article sur la loi littoral.

Le journaliste n'a pas hésité à parler du problème de la fermeture du parc de Corzent et de la privatisation de l'anse portuaire. Est-ce que les choses évolueront maintenant ?

Bien sûr, on peut aussi évoquer le projet de Neuvecelle/Maxilly (en cours d'exécution)  dans lequel la mesure compensatoire n'est pas adaptée puisqu'on détruit des hauts fonds et leurs herbiers, et que la surface de roselière est plutôt insuffisante.

La plupart des écologistes ne sont pas forcément d'accord avec les actions de l'association Lou Vionnets : en effet, ouvrir des chemins tout le long du lac, y compris au bord de propriétés laissées en friches et peu fréquentées, peut déranger la petite faune (salamandres). En tous cas, le passage doit être limité aux piétons dans les endroits un peu sauvages... ce qui n'est pas le cas de Corzent : le Parc est au dessus du lac, l'acces au bord est impossible.

 

Repost 0
Published by thonon-ecologie
commenter cet article
3 novembre 2012 6 03 /11 /novembre /2012 22:29
 Quand il y a confusion entre la liberté d'expression dans le Messager et le gribouillage
sur vitrine, parce que justement, l'article du Messager n'a pas plu :
On se demande bien qui veut les faire taire, les écolos ! Surtout quand l'écolo en question
n'est pas ceinture noire de judo et qu'elle n'a pas tout à fait la corpulence d'une
championne de lancer du poids. Pas besoin de beaucoup de courage.

http://www.lemessager.fr/Actualite/Fil_Infos_regionales/2012/10/31/article_thonon_les_bains_la_vitrine_d_une_milita.shtml
Repost 0
Published by thonon-ecologie - dans vélos - routes et trains
commenter cet article
3 novembre 2012 6 03 /11 /novembre /2012 22:22

A en croire les conversations saisies deci delà, ce n'était pas complètement  la faute des vilains écolos si un loup avait dévoré un veau... mais presque ! Sauf que, jeudi, nous avons appris qu'aucune des caractéristiques des victimes du loup ne se retrouvait sur ce pauvre petit veau...

De toutes les façons, le problème du territoire disponible pour les animaux reste : laissons de la place à la biodiversité.

Repost 0
Published by thonon-ecologie - dans montagne
commenter cet article
3 novembre 2012 6 03 /11 /novembre /2012 22:15

Vous n'avez plus que la semaine à venir pour voir la passionnante exposition au Château de Sonnaz, sur Maurice Denis.

 


 
Repost 0
Published by thonon-ecologie - dans ville de Thonon
commenter cet article
29 octobre 2012 1 29 /10 /octobre /2012 22:11

Pour nous faire accepter des forages dans nos montagnes, on nous fait miroiter des chiffres fabuleux concernant l'emploi.

Merci à Jacques Cambon pour ses éclaircissements : Voici, pour TOUT le territoire (et pas seulement le Chablais !) des chiffres plus réalistes :

 

"Même le rapport des CGIET et CGEDD (1) estime cette extrapolation inappropriée en raison des différences entre  les marchés de l’emploi américains et français, et évaluent pour leur part les créations totale d’emplois à « quelques centaines », l’essentiel du travail étant réalisé par le personnel étranger des entreprises de forage.

Et ces estimations ne tiennent pas compte des emplois qui seraient détruits dans l’agriculture ou le tourisme : une étude irlandaise (5) a mis en évidence, outre un solde négatif, la précarité des emplois créés. Qu’en serait-il en France où le tourisme représente 660 000 équivalents emplois plein temps et l’agriculture 708 000?

Mais dans tous les cas on est loin du chiffre « magique » des 100 000 emplois annoncés !

Jacques Cambon"

 

A lire sur : NGDS74

Repost 0
Published by ECharmot d'après NGDS 74 - dans énergie
commenter cet article
25 octobre 2012 4 25 /10 /octobre /2012 21:29

2012-10-25-0-lettre-Bernaz.JPG 

 

Et bien, c'est exactement cela : nous souhaitons mettre en péril le "travail" de tous ceux qui osent affirmer que l'avenir du Chablais passe par la route, alors que le taux des cancers dus à la pollution automobile augmente et que les terres disparaissent sous le goudron.

C'est là la seule "exposition médiatique" que je souhaite : faire savoir que cela n'est pas durable.

De plus, il me semble important de rappeler à Monsieur Bernaz que :

- ce n'est pas moi qui "profite" par mes "affaires professionnelles" : M.Bernaz vit du bétonnage de notre région (il est promoteur immobilier), pas moi ! 

- si j'étais jalouse des frontaliers, j'irais simplement travailler en Suisse  !

- Ce n'est pas moi qui me sens mal et enclavée dans le Chablais, mais lui...  Villeurbanne, Pontault-Combault et Fresnes, charmantes bourgades très développées, sont bien desservies par les routes et autoroutes.

 

Elisabeth Charmot

Repost 0
Published by Elisabeth Charmot - dans vélos - routes et trains
commenter cet article
6 octobre 2012 6 06 /10 /octobre /2012 09:07

Pour 15 € la journée, vous pouvez louer un vélo électrique place des Arts.

Pourquoi ça ne fonctionne pas ? (ce que nous a appris le Messager de cette semaine)

Probablement parce que le système manque de souplesse : il faudrait pouvoir louer le vélo à un endroit et le laisser à un autre, le garder juste le temps du trajet, et payer le prix d'un ticket de bus pour ce trajet, pas plus...

Alors il faudra certainement multiplier les points d'échanges, créer un système de cartes et d'automates pour les règlements, les déposes et les reprises. Vélo électrique ou non, d'ailleurs !

Avec le système tel qu'il existe, quel besoin avez-vous de conserver toute la journée un vélo électrique pour 15 € ? A ce prix, on préfère prendre le taxi !

Et il faut absolument un relais à la piscine, à la gare, à l'hôpital... Le problème est effectivement la concurrence possible faite aux magasins, mais seule la commune peut mettre en place un système de bornes, de cartes pour que les vélos soient disponibles à toute heure et facilement. Le développement du vélo loué et de la circulation cycliste conduirait inévitablement au développent du marché du vélo en général, et de ses accessoires ...

 

A court terme, le coût  est  important, mais à long terme, ce serait un réel bénéfice pour la qualité de l'air, donc pour la santé de tous...

 

Repost 0
Published by thonon-ecologie - dans vélos - routes et trains
commenter cet article

image

Catégories

les médisants...

C'est la meilleure : si l'ETG vient s'entrainer à Marin, pour pas mettre les écolo en colère, la maire a dit qu'on allait laisser des vignes entre les terrains de foot. Y pourraient pas laisser les bouteilles, avec ? 

Vous rigolez ! Mettre des pistes cyclables sur les ponts qui traversent le contournement ! Mais ils se seraient touchés, les ponts, si on les avait élargis avec des pistes cyclables !
Ne vous affolez pas... 80% de personnes pour "Annecy2018" en janvier 2009 ? quand les gens auront compris que le président de l'association pour les JO dans le Chablais est un promoteur immobilier, que seuls les bétonneurs y ont intérêt, ça fera plus que 20% de personnes favorables dans un an...

C'est incroyable... Quand on discute avec les gens, personne n'a voté pour M.Denais...

la petite phrase d'Elisabeth Charmot

"Je suis peut-être écologiste parce que j'aime la nature... peut-être... mais c'est d'abord par instinct de survie !

Comment pourrons-nous survivre dans une société dégradée parce que les richesses puisées dans la nature et le sous-sol auront été mal partagées, pillées, et ce jusqu'à faire disparaitre la nature elle-même ?"