Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Thonon Ecologie
  • Thonon Ecologie
  • : Les écologistes de Thonon candidats aux élections municipales, présentent leur projet pour la ville et leurs actions. C'est notre "défi vert".
  • Contact

votez pour l'écologie

 

Elisabeth CharmotDepuis les élections municipales de 2014, Elisabeth Charmot est élue à Thonon. La seule élue écologiste. N'hésitez pas à la contacter.

 


 

marguerite

 

"Le noyau" du groupe s'était réuni au printemps 2013, mais nous avons attendu la Toussaint pour décider de nous présenter. Nous avions encore l'espoir de voir d'autres candidats porter les mêmes valeurs que nous. Ca n'a pas été le cas : On ne peut pas parler de transition énergétique sans se poser les bonnes questions et en inaugurant des routes ! Après le premier tour, la liste Thonon-Ecologie Le défi Vert a fusionné avec la liste Thonon pour Vous.

Aujourd'hui, Elisabeth Charmot essaye de faire entendre une autre voix à Thonon : celle des écologistes.

 

 

 

La rencontre automnale des

délégués des Verts Suisses et

 EELV Chablais /Ain / Genevois

français  eu lieu à Thonon. ce

22 sept 2012.

Merci aux élus écolos

de s'être déplacés

EELV réunion transf%0d%0a rontalière 22-09-20%0d%0a 12.
 

 

- - - - - - - - - - - - - -  - -

 

 

 

   


.


Elisabeth Charmot et les gens du groupe d'Annecy : des écologistes associatifs et des verts.
 - - - - - - - - - - - - - - - - -
Le samedi 7 juin 2009 ont eu lieu les élections européennes.
Résultats pour la Haute-Savoie : 
Europe-Ecologie : 22,19%
Alliance Ecologiste Indépendante : 4,09%
Est-ce que ça suffira à faire changer nos élus, à ouvrir leurs yeux sur un monde qui souffre des conséquences de notre mode de vie ? à les stopper dans leur course à tout goudronner à Thonon encore plus qu'ailleurs ?
A les empêcher d' oublier que dans la nature qu'ils massacrent, l'enjeu est la survie de l'homme ?

traces sur le lac

  DSCN3307

on s'amuse...

citations :

"Mais ma p'tite dame, le contournement, comme il va être bientôt saturé, fallait tout de suite le faire en 2x3 voies..."

"Les avions suivent-ils bien leurs plans de vols et respectent-ils bien leurs horaires ? : Vivement les avions solaires, qu'on puisse dormir la nuit !"

"les lits froids, c'est quand on construit des immeubles qui restent vides quand les touristes vont voir ailleurs. Remarque... heureusement qu'on a des lits froids, parce qu'autrement, si tous les touristes se pointaient en même temps dans leurs appart, on n'aurait plus d'eau au robinet et ça serait impossible d'arriver jusqu'en montagne..."
"je ne déboise pas, je coupe des arbres" M.Vivien ("Le Faucigny")
"Non mais, de quoi se plaignent les écolos ? Si les hyper et M.Bricolage sont ouverts le dimanche, ça occupe les gosses, ça fait moins de monde pour saccager les forêts, non ? "

"Mais c'est bien normal qu'on remplisse trop nos poubelles, avec toutes les cochoneries "gratuites" qu'on nous donne de partout . Ils font comment, les écolos ? Ils vont jamais chez MacDo et ils commandent pas aux 3Suisses ? J'y crois pas !"
 "il n'y a qu'à des manif écolo qu'on peut sortir un mouchoir en tissu à carreaux quand on a la goutte aux nez... ailleurs, c'est Kleenex obligatoire, sinon on vous regarde comme un vieux dégoutant..."
"Je serai jamais écolo, oh ça non... savoir qu'on va bientôt manquer de tout, ça me déprimerait..."
"Le réchauffement, le réchauffement... c'est pas si grave ! Si on n'a plus de glaciers, on plantera des cocotiers"
"La nature... la nature ! Elle n'a qu'à rester dans la nature ! Et même si on arrache des arbres pour faire passer des routes, y'a toujours un autre arbre derrière."
"Il faut flui-di-fier la circulation. Si les voitures ne s'arrêtent plus, elles polluent moins. Mais si !"

 

13 février 2016 6 13 /02 /février /2016 11:13

Les élus rencontrés s'attendaient à un immense élan populaire en faveur de la future autoroute Thonon-Machilly... La première réunion de concertation, ce jeudi 11 février à Tully, a montré qu'il n'en était rien ! La salle était au 3/4 remplie d'élus, et, hormis les élus et 2 responsables d'une association partisane du "désenclavement", on a quand même entendu des citoyens septiques, voire opposés. Des citoyens complètement inconnus de Thonon-Ecologie, d'EELV ou de l'ex-ACPAT, d'ailleurs, ce qui mérite d'être signalé...

Il est de toutes les façons surprenant que le Préfet reste persuadé qu'il y a une véritable unanimité autour de cette autoroute ! Lui-même très partisan de cette nouvelle voie, comment pourra t il en toute objectivité signer une DUP, au stade ultime des procédures ? Car une DUP est signée par un Préfet une fois que tout a été pesé. Là, Monsieur le Préfet a déjà tout pesé !

Et que dire des élus (ceux qui auront à choisir le concessionnaire) que l'on voit sur une pub de l'ATMB, société d'autoroute forcément en lice le jour où l'appel d'offre sera lancé ?

Les écologistes n'auront pas besoin de se battre, le dossier disparaîtra une nouvelle fois tout seul.

Repost 0
Published by E.Charmot
26 janvier 2016 2 26 /01 /janvier /2016 18:44
jeu de rôle

Chaque veille de Conseil Municipal, les amis politiques et la famille d'Elisabeth Charmot s'amusent un peu : qui, cette fois-ci, va verbalement attaquer Elisabeth ? En général, c'est un texte préparé, qu'un adjoint à monsieur Denais récite lorsqu'Elisabeth parle. C'est souvent sans rapport avec le sujet et toujours d'un goût assez douteux. Tout le monde se souvient du texte de l'adjoint à la culture lorsqu'elle avait évoqué le devenir de l'harmonie municipal...

Nous nous demandons tous si c'est monsieur Denais qui distribue les rôles, ou bien si c'est un adjoint différent qui, à chaque fois, se porte volontaire. La dernière fois, elle a eu droit "Madame Charmot, dans les élucubrations d'Antoine sa mère lui demande de se faire couper les cheveux. Je ne peux pas vous envoyer vous faire couper les cheveux mais j'aimerais bien vous couper la parole..." Le problème est que l'adjoint en question n'est pas préposé aux vieux disques, mais est adjoint à l'économie et les rengaines des années 60 ne sont hélas plus les bonnes recettes pour créer des emplois en 2016.

Quant à Elisabeth, elle balaye tout cela d'un haussement d'épaules. Elle sait pourquoi elle est là, on sait qu'elle a raison.

Repost 0
Published by ML BL
15 janvier 2016 5 15 /01 /janvier /2016 18:02

... la CGN

Le maire de Thonon veut faciliter le transport lacustre pour éviter les voitures. Mais ce n'est pas dans ce sens-là que ça marche, parce que de toutes les façons ce moyen de transport est plus avantageux pour les frontaliers que l'automobile au niveau du confort, et je suis sûre que les frontaliers ne reprendront pas leur voiture, même si le prix du ticket augmentait : simplement parce qu'ils en ont les moyens. Contrairement aux autres habitants du Chablais, leur pouvoir d'achat augmente toujours beaucoup.

Moins la traversée sera chère et plus on va encourager le travail frontalier, et pas forcément pour les riverains du Léman : on attire ainsi des gens de partout en France. Si les emplois sont à Lausanne, c'est clairement à Lausanne que doivent être les logements, les élus du chablais doivent se battre pour cela. Cette politique d'encouragement aux trajets pendulaires participe à la destruction du foncier naturel ou agricole ici alors que dans le même temps le canton de Vaud évite de construire et protège ses vignobles. Cette politique thononaise dédouane de créer de vrais emplois innovants : ici on se contente de créer des surfaces commerciales qui embauchent peu. Et on ment à la population en disant que la croissance rend riche.

La mairie cherche à faire des économies, et c'est peut-être là qu'il faudrait en faire, en diminuant (sans la supprimer complètement) cette subvention pour que les frontaliers -qui ne sont pas à plaindre- assument davantage leur trajet et partagent l'effort que nous faisons tous en ce moment.

Par contre, les écologistes sont vraiment très très favorables à une prise en charge massive des titres de transport pour les étudiants à l'EPFL ou ailleurs parce qu'on ne pourra jamais faire de Thonon une ville universitaire...

Repost 0
Published by E.Charmot
15 janvier 2016 5 15 /01 /janvier /2016 17:04

On a déjà tous signé la pétition ! Mais là, c'est la manif : samedi 23 à Thonon, 10h 30 place des Arts, même sous la neige. Solidarité avec les familles des malades, et le personnel. Si le service part à La Roche, les malades auront forcément moins de visites et moins de chances de guérison...

Repost 0
Published by thonon-ecologie
29 décembre 2015 2 29 /12 /décembre /2015 17:13

Tous les élus sauf moi ont voté favorablement à la "vidéoprotection", pour un montant se chiffrant à quelques petites centaines de milliers d'euros.

Pourtant, j'appellerais plutôt ça de la vidéo surveillance : cela fait de chaque Thononais un suspect surveillé, et cela ne protège de rien.

Je reste favorable aux caméras sur le port, parce qu'il y a des biens à protéger qu'on ne peut pas surveiller autrement pour retrouver ceux qui abîmeraient le matériel, et éventuellement dans le tunnel de la passerelle, mais c'est tout.

Pour information, dans la rue du Bataclan, là où les terroristes ont tué le vendredi 13 novembre , il y avait des caméras. Voici le témoignage d'Yves Contassot, élu à Paris, éprouvé comme grand nombre de parisiens : "il y avait des caméras à proximité mais elles n’ont pas permis de suivre les terroristes pendant leur funeste randonnée mortelle. La police a prétendu qu’elles n’étaient pas de qualité suffisante mais en réalité on sait qu’il est impossible d’avoir un agent devant chaque écran et que si une agression se produit c’est seulement le hasard qui fera qu’elle sera vue ou non. Quand on voit le coût on se dit qu’il faut mieux investir dans la prévention et le recrutement d’agents dans les services spécialisés."

Manque de chance, la veille de la délibération au Conseil municipal, un café de Thonon avait brûlé, ce qui fait qu'on a généralisé le sentiment d'insécurité provoqué par ce fait inadmissible, certes, mais isolé. Le sentiment d'être filmé, surveillé, ne donne pas du tout un sentiment de sécurité aux gens. Au contraire, cela provoque un certain malaise, un replis sur soit car tout le monde devient suspect.

Seule une présence humaine, avec sa dose de compassion et de bienveillance, donne un véritable sentiment de sécurité, et une vraie sécurité : le policier peut intervenir, venir à votre secours. Voilà qui aurait aussi permis des économies parce que les salaires restent possible à payer, alors que l'entretien des caméras vidéo peut vite être exorbitant...

Repost 0
Published by thonon-ecologie - dans ville de Thonon sécurité
4 novembre 2015 3 04 /11 /novembre /2015 17:48

Eurocast est à présent autorisé à rejeter ses eaux dans notre station d'épuration, suite à une délibération du conseil municipal de mercredi dernier.

Lorsqu'on vote une délibération, on le fait en engageant sa propre responsabilité.

Je ne peux engager la mienne si je n'ai pas de réponse quant à l'impact de ce qui est décidé, et là, l'impact final, c'est la qualité des eaux du lac.

Et ni monsieur le Maire ni l'élue à l'environnement n'ont été capables de répondre à mes questions alors qu'il y avait des questions que je ne pouvais pas ne pas poser, comme par exemple le devenir des phénols (bactéricides, entre autres) et de l'aluminium dans la station d'épuration.

Pourtant, une des 2 mesures présentées dans la convention affichait des taux de pollution (DCO) de 40% supérieurs à la dérogation donnée par la préfecture, déjà supérieure de 50% à la norme.

J'ai demandé des engagements de la part d'Eurocast à essayer de faire diminuer ses pollutions, par exemple en modernisant ses équipements quand de nouveaux procédés existeront, puisque visiblement l'entreprise a du mal même à être dans des normes très assouplies pour elle... mais non, monsieur le Maire a refusé.

Et toujours ces procès d'intention de monsieur Denais : Pourtant, non, je ne suis pas systématiquement opposée, je demande juste une informations précise et des garanties, c'est différents. Et aussi, toujours ce chantage à l'emploi ! Comme si poser une question de santé publique (la conséquence des rejets) mettait toute une usine au chômage... Non, messieurs mesdames les employés d'Eurocast, je ne veux pas vous mettre au chômage !

Je déplore juste qu'une trentaine d'élus aient oublié, mercredi, que c'était leur responsabilité vis à vis des générations futures qu'ils engageaient. Et qu'on ne doit pas s'engager sans savoir.

Repost 0
Published by E.Charmot
2 novembre 2015 1 02 /11 /novembre /2015 08:55
Les écolos veillent

Le groupe écologiste veille, derrière Elisabeth Charmot. Nous n'hésitons pas à aller sur le terrain pour vérifier l'état des parcelles : c'est ce que nous avons fait cet été pour une vente de terrain. Force est de constater que les informations données par l'adjoint à l'urbanisme étaient fausses. Est-ce que l'acheteur avait fourni des photos falsifiées, ou est-ce monsieur Joly ? Dans tous les cas, payer 9€ le mètre carré à Ripaille pour spolier un employé municipal (et la maison forestière) d'un bout de jardin, est une attitude peu scrupuleuse de la part de ce Thononais.

Et ça veut dire aussi que seuls les écologistes sont allés vérifier, monsieur Arminjon n'ayant fait que récupérer la photo fournie par mme Charmot.

Extraits du Dauphiné

Les écolos veillent
Repost 0
Published by thonon-ecologie
14 octobre 2015 3 14 /10 /octobre /2015 22:07

Communiqué, le 14 octobre 2015:

Projets routiers en Haute-Savoie

40 associations demandent une pause et une vraie réflexion

En juin dernier, 23 associations demandaient publiquement un moratoire sur tous les projets d’extension des capacités routières dans le département, afin que leur impact sur la qualité de l’air et sur le climat soit évalué, ainsi que pour permettre l’étude des solutions de mobilité alternatives multimodales.

Aujourd’hui une quinzaine de nouveaux signataires se sont ralliés à cette demande, dont La Ligue contre le Cancer Haute-Savoie, La Confédération Paysanne, la LPO et Mountain Wilderness.

« Il aurait été impensable il a y 15 ans d’obtenir un tel consensus en Haute-Savoie en faveur d’une pause dans le développement du réseau routier, afin notamment d’évaluer son réel impact environnemental avant tout lancement d’un nouveau projet. L’évolution des mentalités et des préoccupations est palpable, avec une sensibilité beaucoup plus marquée envers le respect de la santé publique, ainsi que de l’environnement », explique Anne Lassman-Trappier, Présidente d’Environn’MontBlanc.

Forts de cette demande de moratoire, partagée par de très nombreux acteurs et représentants de la société civile, nous demandons formellement au Conseil Départemental, collectivités locales et décideurs de Haute-Savoie, d’évaluer la politique des transports dans sa globalité. Le temps de la prise de décision au coup par coup doit être révolu en Haute-Savoie.

« Les effets de tout projet d’infrastructure routière sur la qualité de l’air, la nature, les sites et le climat doivent être réellement évalués et l’étude des solutions de mobilité, alternatives et multimodales, réalisée en toute transparence, avec la prise en compte des contributions et des propositions des associations, qui demandent à être enfin entendues », rajoute Jean-Pierre Crouzat, pilote du réseau Aménagement du territoire de la FRAPNA.

Contacts :Jean-Pierre Crouzat – Pilote du réseau Aménagement du Territoire de la FRAPNA ; Alain Boulogne – Président CIPRA France ; Anne Lassman-Trappier – Présidente Environn’MontBlanc et référente transports FRAPNA 74; Olivier Labasse – Président de Bien Vivre à Veyrier

Repost 0
Published by thonon-ecologie
3 octobre 2015 6 03 /10 /octobre /2015 15:06

J'ai déposé dans la boite de la mairie, dès mardi soir, les pétitions signées par les riverains qui n'étaient pas informés du tout avant mon coup de fil à deux d'entre eux. Le Maire n'a pas eu les pétitions avant le Conseil !

Voici ce que j'ai dit en Conseil Municipal, à peu près mot pour mot, à propos de la délibération sur l'extension de la carrière (le contrat de FORTAGE) :

" Lorsque je me suis rendue à la Commission environnement, je m'attendais à ce que l'agrandissement consiste en un creusement de l'existant, ce qui aurait été tout à fait acceptable, et inévitable, car comme vous le dites, on a besoin de matériaux de construction et on a tout intérêt à ne pas les apporter de trop loin pour limiter les pollutions dues au transport. Mais je ne m'attendais pas du tout à ce que l'agrandissement de la carrière concerne la partie ouest.

Je ne suis pas sûre que l'ensemble des personnes présentes ici sache bien où cela se situe et soit déjà allé se promener sur les lieux... Il s'agit en fait de la petite colline que vous voyez sur la droite du contournement, avant la descente et la magnifique vue sur le lac. C'est donc une colline qui fait partie du paysage. En sortant de la Commission je me suis dit que c'était quand même étrange que les riverains n'aient pas réagi... En fait, ils n'avaient simplement pas du tout été prévenus ! Alors c'est facile, ici, de dire comme l'a dit M. l'Adjoint "ça dégagera le paysage" ou bien "ils savaient quand ils ont acheté" comme l'a dit une élue de la majorité, oui, c'est facile de dire cela quand on est en réunion, mais allez donc le dire de vive voix aux gens du Pain de sucre ou de la Feuillasse !

Moi, j'ai eu face à moi des gens stupéfaits.

Depuis l'ouverture de la carrière, la population a augmenté, il y a même d'autres constructions en cours face à cette colline. Quand les gens ont acheté (immeuble l'Intemporel), ils savaient qu'il y avait la carrière de l'autre côté, mais personne ne s'attendait à ce qu'elle s'étende aussi face à eux, côté ouest.

Monsieur Barbaz a dit que les mesures de poussière étaient dans les normes, mais les mesures n'ont pas été faites sur le bord du chemin d'accès après le passage des camions...

Enfin, si on compte 4 ans d'extraction et une remise en état après la 11ème année, si on ajoute en plus le temps que les arbres mettent pour pousser, c'est une dégradation du paysage pour le moins inacceptable !

Plutôt que de vendre nos cailloux, il faut inciter à construire en ossature bois, ce qui a un bilan carbone bien, bien meilleur. (là, j'aurais bien sûr dû parler du recyclage, de l'économie de matériaux en limitant les infrastructures etc)

Je demande à ce que cette délibération soit repoussée, sinon, je m'oppose clairement à ce contrat. "

Puis j'ai aussi dit que si les arguments humains et environnementaux ne pesaient pas pour lui, il fallait aussi qu'il pense au capital : 700 000 € de cailloux ne se dilapident pas en une seule mandature, il faut en garder pour les générations futures qui ne pourront plus construire.

Guillaume Dekkil a aussi évoqué l'atteinte au paysage, et Christophe Arminjon a mentionné une ancienne délibération : il y a quelques mois, le maire nous a fait voter une délibération pour faire cesser l'entretien de la colline par l'ONF, on s'en était tous étonnés dans l'opposition... à aucun moment le maire n'avait dit que c'était pour laisser la voie libre à un contrat de fortage !

Et puis monsieur Jolly a dit qu'il ne fallait pas voir les choses comme ça, et il a minimisé les impacts, alors qu' il y aura du bruit et de la poussière pendant 3 ou 4 ans, et ça va être moche longtemps. De plus, je ne sais pas trop ce qui pourra pousser dans les parties verticales, et c'est ça le pire dans les carrières !

Monsieur Denais a résumé mon opposition à l'histoire de la construction ossature bois. Aucun mot de compassion envers les riverains...

Madame Dominguez, qui porte ce dossier, n'a finalement pas beaucoup pris part au débat. Peut-être parce que ce n'est pas un dossier acceptable pour un ou une adjoint(e) à l'environnement soucieux(se) de... l'environnement.

Repost 0
Published by E Charmot
29 septembre 2015 2 29 /09 /septembre /2015 08:17

Les riverains se mobilisent contre la "vente" (contrat de fortage) par la mairie (via une délibération du Conseil municipal ce mercredi soir), de la montagne qui entoure l'ancien stand de tir pour agrandir la carrière. A court terme, cela signifierait la disparition de cette colline qui fait partie du paysage et que l'on voit beaucoup depuis le contournement, au niveau de la sortie "vallée du Brevon".

Les élus qui voteront cette délibération n'ont pas dû aller beaucoup sur le terrain ni rencontrer les habitants, quasiment tous effondrés et révoltés.

Les coordonnées des personnes qui s'occupent des pétitions pourront vous être communiquées via ce blog. Ils veulent le retrait d'urgence de cette délibération.

Madame Elisabeth Charmot s'opposerait fermement à cette vente si la délibération était maintenue.

Repost 0
Published by thonon-ecologie

image

Catégories

les médisants...

C'est la meilleure : si l'ETG vient s'entrainer à Marin, pour pas mettre les écolo en colère, la maire a dit qu'on allait laisser des vignes entre les terrains de foot. Y pourraient pas laisser les bouteilles, avec ? 

Vous rigolez ! Mettre des pistes cyclables sur les ponts qui traversent le contournement ! Mais ils se seraient touchés, les ponts, si on les avait élargis avec des pistes cyclables !
Ne vous affolez pas... 80% de personnes pour "Annecy2018" en janvier 2009 ? quand les gens auront compris que le président de l'association pour les JO dans le Chablais est un promoteur immobilier, que seuls les bétonneurs y ont intérêt, ça fera plus que 20% de personnes favorables dans un an...

C'est incroyable... Quand on discute avec les gens, personne n'a voté pour M.Denais...

la petite phrase d'Elisabeth Charmot

"Je suis peut-être écologiste parce que j'aime la nature... peut-être... mais c'est d'abord par instinct de survie !

Comment pourrons-nous survivre dans une société dégradée parce que les richesses puisées dans la nature et le sous-sol auront été mal partagées, pillées, et ce jusqu'à faire disparaitre la nature elle-même ?"