Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Thonon Ecologie
  • Thonon Ecologie
  • : Les écologistes de Thonon candidats aux élections municipales, présentent leur projet pour la ville et leurs actions. C'est notre "défi vert".
  • Contact

votez pour l'écologie

 

Elisabeth CharmotDepuis les élections municipales de 2014, Elisabeth Charmot est élue à Thonon. La seule élue écologiste. N'hésitez pas à la contacter.

 


 

marguerite

 

"Le noyau" du groupe s'était réuni au printemps 2013, mais nous avons attendu la Toussaint pour décider de nous présenter. Nous avions encore l'espoir de voir d'autres candidats porter les mêmes valeurs que nous. Ca n'a pas été le cas : On ne peut pas parler de transition énergétique sans se poser les bonnes questions et en inaugurant des routes ! Après le premier tour, la liste Thonon-Ecologie Le défi Vert a fusionné avec la liste Thonon pour Vous.

Aujourd'hui, Elisabeth Charmot essaye de faire entendre une autre voix à Thonon : celle des écologistes.

 

 

 

La rencontre automnale des

délégués des Verts Suisses et

 EELV Chablais /Ain / Genevois

français  eu lieu à Thonon. ce

22 sept 2012.

Merci aux élus écolos

de s'être déplacés

EELV réunion transf%0d%0a rontalière 22-09-20%0d%0a 12.
 

 

- - - - - - - - - - - - - -  - -

 

 

 

   


.


Elisabeth Charmot et les gens du groupe d'Annecy : des écologistes associatifs et des verts.
 - - - - - - - - - - - - - - - - -
Le samedi 7 juin 2009 ont eu lieu les élections européennes.
Résultats pour la Haute-Savoie : 
Europe-Ecologie : 22,19%
Alliance Ecologiste Indépendante : 4,09%
Est-ce que ça suffira à faire changer nos élus, à ouvrir leurs yeux sur un monde qui souffre des conséquences de notre mode de vie ? à les stopper dans leur course à tout goudronner à Thonon encore plus qu'ailleurs ?
A les empêcher d' oublier que dans la nature qu'ils massacrent, l'enjeu est la survie de l'homme ?

traces sur le lac

  DSCN3307

on s'amuse...

citations :

"Mais ma p'tite dame, le contournement, comme il va être bientôt saturé, fallait tout de suite le faire en 2x3 voies..."

"Les avions suivent-ils bien leurs plans de vols et respectent-ils bien leurs horaires ? : Vivement les avions solaires, qu'on puisse dormir la nuit !"

"les lits froids, c'est quand on construit des immeubles qui restent vides quand les touristes vont voir ailleurs. Remarque... heureusement qu'on a des lits froids, parce qu'autrement, si tous les touristes se pointaient en même temps dans leurs appart, on n'aurait plus d'eau au robinet et ça serait impossible d'arriver jusqu'en montagne..."
"je ne déboise pas, je coupe des arbres" M.Vivien ("Le Faucigny")
"Non mais, de quoi se plaignent les écolos ? Si les hyper et M.Bricolage sont ouverts le dimanche, ça occupe les gosses, ça fait moins de monde pour saccager les forêts, non ? "

"Mais c'est bien normal qu'on remplisse trop nos poubelles, avec toutes les cochoneries "gratuites" qu'on nous donne de partout . Ils font comment, les écolos ? Ils vont jamais chez MacDo et ils commandent pas aux 3Suisses ? J'y crois pas !"
 "il n'y a qu'à des manif écolo qu'on peut sortir un mouchoir en tissu à carreaux quand on a la goutte aux nez... ailleurs, c'est Kleenex obligatoire, sinon on vous regarde comme un vieux dégoutant..."
"Je serai jamais écolo, oh ça non... savoir qu'on va bientôt manquer de tout, ça me déprimerait..."
"Le réchauffement, le réchauffement... c'est pas si grave ! Si on n'a plus de glaciers, on plantera des cocotiers"
"La nature... la nature ! Elle n'a qu'à rester dans la nature ! Et même si on arrache des arbres pour faire passer des routes, y'a toujours un autre arbre derrière."
"Il faut flui-di-fier la circulation. Si les voitures ne s'arrêtent plus, elles polluent moins. Mais si !"

 

30 novembre 2011 3 30 /11 /novembre /2011 03:04

Communiqué de Presse du 29 novembre 2011
Pour une desserte multi-modale du Chablais
 


Un groupement d'associations et d'élus emmenés par la FRAPNA Haute-Savoie, vient d'écrire à Nathalie Kosciusko-Morizet, Ministre de l'Écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement, pour demander la mise en place d'une desserte multi-modale du Chablais. Ce courrier fait suite à une lettre, envoyée à la Ministre par le Président du Conseil Général de la Haute-Savoie, plaidant pour une solution autoroutière à péage pour la réalisation du "désenclavement du Chablais".

Les signataires ne sont pas opposés à l'amélioration de l'accès du Chablais, mais, au concept de "désenclavement" préfèrent celui de "desserte". Peut-on d'ailleurs parler d'enclavement lorsqu'un territoire est en forte croissance démographique et touristique, tel est le cas aujourd'hui dans le Chablais ?

Contrairement au Conseil Général les signataires se disent fortement opposés à la construction de nouveaux barreaux autoroutiers et souhaitent que la desserte du Chablais soit repensée dans son ensemble, avec la prise en compte de nombreux facteurs, tels que les politiques publiques et l'examen de tous les modes de déplacements alternatifs à la route : ferroviaire, bus, lacustre, modes doux.

La solution autoroutière serait la plus destructrice, car elle serait consommatrice d'espaces agricoles et naturels et serait génératrice de nouveaux trafics, incitant davantage de personnes à parcourir des kilomètres pour aller travailler à Genève ou poussant plus de genevois à s'installer dans le Chablais. C
ette nouvelle route aurait des impacts directs sur l'aggravation de la pollution de l'air, qui est déjà préoccupante dans notre région. Les normes de qualité de l'air en vigueur (PM10, NOx) ne sont respectées, ni dans le bassin genevois, ni dans la vallée de l'Arve et un Plan de Protection de l'Atmosphère est d'ailleurs en cours de définition dans la vallée de l'Arve.

Une autoroute conduirait aussi à l'enclavement de communes riveraines, puisqu'elle restreindrait le nombre d'entrées et de sorties par rapport à l'itinéraire existant, engendrant des trafics importants sur les routes secondaires, sans résoudre les problèmes actuels de congestion aux heures de pointe.

Enfin, la création d'une nouvelle autoroute serait contradictoire avec le développement du ferroviaire (CEVA, doublement partiel de la ligne Evian-Annemasse et le désenclavement ferroviaire par l'est) et la protection du
climat.

 

Contacts Presse :
Mairie de Bonne  -  accueil    ( alt 0)  mairie-bonne.fr
Frédérique Meynet - élue de Cranves-Sales - frederique.meynet ( alt 0) wanadoo.fr
FRAPNA Haute-Savoie - Isabelle Bermond - 04 50 67 16 16
et Anne Lassman-Trappier - 06 04 07 81 63



Repost 0
Published by collectif d'associations et d'élus - dans vélos - routes et trains
commenter cet article
30 novembre 2011 3 30 /11 /novembre /2011 02:03

 

Message de  : Association pour le Respect du Site du Mont-Blanc. /Collectif de médecins. /Pro-Mont-Blanc./ Association des Victimes de la Pollution de l'Air./ Association Citoyenne et Républicaine de Passy./Atelier Equithés./Mouvement Ecologique de la Haute Vallée de l'Arve.

La pollution atmosphérique est alarmante dans les vallées alpines. En vallée de l'Arve elle atteint le stade de l'inadmissible, sauf à accepter les risques les plus graves pour notre santé.

Sur l'ensemble de l'année, des taux de polluants battent les records et pulvérisent les seuils légaux. Le constat d'Air de l'Ain et des Pays de Savoie est implacable, au point de recommander aux enfants de ne pas sortir en récréation et aux sportifs de cesser leur activité.

Pour exemple: A Passy les 35 jours de dépassements autorisés de 50µg/m3d'air des PM 10 sont largement bafoués et au 29 novembre on arrive à 60 jours, avec des pics jamais relevés.

Pour le dioxyde d'azote (NO2), polluant à imputer pour 75% au trafic routier, à la station des Bossons on relève une moyenne depuis le 1er janvier de plus de 50µg/m3 d'air, la loi imposant de ne pas dépasser les 40µ. Et on ne parle pas des HaP ou de l'ozone l'été ni des taux médiocres en permanence hors pics.

Les Associations environnementales et les 33 médecins ayant donné l'alerte, organisent  un Rassemblement ce samedi 03 décembre 2011 à 14h00 à l'aire de régulation des poids lourds de Passy pour rappeler leurs devoirs aux autorités et notre droit à respirer un air qui ne nuise pas à notre santé.

POLLUTION: ON EN CREVE





Repost 0
Published by thonon-ecologie - dans vélos - routes et trains
commenter cet article
22 novembre 2011 2 22 /11 /novembre /2011 15:35

 

2011 11 22 pollution

 

 allez faire un tour sur le site www.atmo-rhonealpes.org

Repost 0
Published by thonon-ecologie - dans climat
commenter cet article
21 novembre 2011 1 21 /11 /novembre /2011 13:12

L'inquiétude des parents est grande avec l'enquête sur la stérilisation de biberons jetables, stérilisation à l'oxyde éthylène. Ce produit est cancérigène dès la première molécule, donc même après un rinçage.

Qu'en est-il à Thonon ?

Nous postons ce jour un courrier à destination de la direction de l'hôpital. 

Nous comprendrions que le personnel hospitalier puisse être stupéfait et désemparé d'avoir peut-être utilisé, sans le savoir, un produit extrêmement toxique pour les bébés ... si tel a été le cas.

Nous aimerions que les patientes ayant accouché dans les hôpitaux du Léman, à Thonon ou Evian (avant la fermeture de la maternité), soient clairement informées : les biberons Beldico, Médiprema ou autres biberons stérilisés à l'oxyde d'azote ont-ils été employés par la maternité, et si oui, durant quelle période ?

 Même les bébés des mamans allaitantes ont été susceptibles d'avoir pris un ou deux biberons durant leur séjour à la maternité.

L'alerte a été donnée auprès du ministère par une maman il y a déjà 12 ans ! Oui, 12 ans, et l'enquête a débuté la semaine dernière, en urgence, peut-être, mais un peu tard...

Pourquoi les pouvoirs plublics n'ont-ils pas entendu cet appel plus tôt ? On connaissait pourtant déjà bien la toxicité de cette molécule.

  

Les produits désinfectants naturels ayant fait leur preuve au fil des siècles sont peut-être un  peu moins efficaces et moins rapides d'utilisation, mais, au moins, on connait leurs effets. De plus, ne serait-il pas temps de remettre en question cette civilisation du jetable ? A t-on résolu pour autant les problèmes d'infection nosocomiales ?

Pour l'heure souhaitons que l'hôpital n'ait jamais eu ces fournisseurs peu scrupuleux...

Repost 0
Published by thonon-ecologie - dans ville de Thonon
commenter cet article
19 novembre 2011 6 19 /11 /novembre /2011 22:22

" L’Europe est déficitaire en denrées agricoles, ce qui pourrait poser à terme un véritable problème de souveraineté alimentaire.

En effet, nous faisons face à une diminution terrible de la surface agricole et des espaces naturels : chaque année en Rhône-Alpes, 3 000 hectares sont avalés par l’urbanisation, 500 ha du fait des infrastructures."

 

Et les élus continuent avec le même discours de croissance de population, de goudronnage des terres, alors que nous voyons bien que ce n'est plus possible. (nous, on se répète, on le sait, mais puisque les élus ne changent pas de direction et que les citoyens se contentent de ronchonner ... Citoyens, dites haut et fort que vous refusez cette politique qui nous perdra !)

 

 

Repost 0
Published by thonon-ecologie
commenter cet article
18 novembre 2011 5 18 /11 /novembre /2011 15:33

2011 11 18 pollution

(source : site internet atmo-rhonealpes)

 

Une fois dans le rouge, qu'est ce qu'on fait ? On roule moins et on limite la croissance ou bien on supprime les vacances des pneumologues et des cancérologues pour les dix années qui viennent ?

Repost 0
Published by E.C
commenter cet article
31 octobre 2011 1 31 /10 /octobre /2011 06:55

Le Chablais est-il rentré en zone rouge?
Dans la pensée des habitants et surtout des élus locaux, les croissances économique et de la population vont de pair. Les économistes appellent cela les économies d'échelle. Cela veut dire que tout nouvel habitant génère une richesse
supplémentaire. Il rapporte plus qu'il ne coûte.

Ce moment est vraisemblablement terminé.

On rentre progressivement dans les rendements décroissants. La première raison est que la mobilité augmentant, la richesse croissante entraîne un surcroît de consommation de terres : chaque nouvel arrivant consomme 700m2 contre 500 m2 il y a quelques années (source SEDHS). Deplus,chaque nouvel habitant utilise aussi des services et des infrastructures construits il y a quelques années ou décennies. Ils n'ont pas été édifiés pour une telle population. Les routes s'engorgent, les quais de la SNCF sont trop courts, les écoles trop petites et les tuyaux d'adduction d'eau ou d'égouts trop étroits. Il faut alors payer. Mais rajouter des équipements a un coût souvent exorbitant. La place manque autour des écoles, il faut racheter des maisons à côté, les routes sont trop étroites pour supporter la circulation et on crée alors des ralentisseurs ou on élargit à grand frais. La contestation monte partout car les impôts locaux augmentent rapidement. Une plus grande population nécessite du personnel supplémentaire, des ramassages d'ordures plus fréquents, des animations pour les enfants..., On en est là.

La prochaine étape ? Deux phénomènes vont apparaître : la rente (les personnes qui ont de la terre ou des logements vont les vendre en faisant une grosse plus-value) et les départs, d'abord des moins favorisés (fonctionnaires, ouvriers, employés...) puis des entreprises dont les coûts fixes augmenteront pénalisant leurs bénéfices. Le Chablais rentrera alors dans une phase de décroissance et d'attractivité moindre. Le SCOT aurait pu empêcher cela mais il accentue le phénomène en préconisant une augmentation de la population de 1,6% par an. Chaque habitant de plus coûtera ainsi de plus en plus cher et amènera de moins en moins.

Repost 0
Published by thonon-ecologie - dans économie locale
commenter cet article
29 octobre 2011 6 29 /10 /octobre /2011 07:58

Même les écolos aiment le foot. Jusqu'à un certain point. Vous l'avez appris il y a une dizaine de jours, nous, nous en avions l'intuition depuis longtemps : il n'y aura pas de grand stade dans le Chablais. Le coût en est trop élevé pour le foncier et les financements.

Mais, au jour d'aujourd'hui, pour le foot, on s'apprête quand même à passer des terres agricoles en terrains sportifs.

La mairie de Marin est en train de faire une révision simplifiée de son PLU pour changer la destination des terrains vendus à Publier pour la future école de foot de Blonay.

Quant à la commune de Publier, si elle a sur le papier encore peu (ou pas) de terrains classés comme zone sportive (cf le Faucigny du 6/10), c'est juste parce que le golf est classé zone naturelle !

LA création de cette école de foot est pour nous une catastrophe parce que là encore on sacrifie des terres agricoles, que les ballons, ça ne se mange pas, et que cela signifie aussi que la Région accepte de financer le fonctionnement de cette école.

Ce qui est pour nous inadmissible puisqu'un tel projet n'apportera rien au Chablais. L'école ne sera en aucun cas destinée aux enfants d'ici... Nous aurions dit oui à une école oeuvrant pour le social, alors qu'une école de foot n'est qu'une machine à fabriquer des techniciens du ballon...

Repost 0
Published by thonon-ecologie - dans économie locale
commenter cet article
20 octobre 2011 4 20 /10 /octobre /2011 19:04

Nous avons réussi à rapprocher les deux Favre qui s'étaient opposé lors des élections cantonales à Douvaine.

L'un, Jean-Pierre Favre, écologiste sans étiquette, l'autre : Alain Favre, candidat Europe Ecologie Les Verts .

Peu de choses opposaient les deux Favre. Les adhérents du groupe local EELV ont été réellement heureux d'accueillir Jean-Pierre Favre.

 

Les élections législatives sont le prochain enjeu local important.

Notre but n'est pas, contrairement à ce qui se dit, de faire barrage à un tel ou un tel.

Ce que nous aurons à défendre pendant ces élections est non négociable, avec qui que ce soit.

Les écologistes chablaisiens sont tous opposés à la création de nouvelles routes, opposés à ce gaspillage des terres savoyardes, ne soutiendront jamais une politique nationale qui tolère une croissance trop forte dans notre agglomération au détriment d'autres régions, n'accepteront jamais de soutenir des partis qui n'ont pas une forte conscience de la finitude des ressources de la planète, de la fragilité de l'espèce humaine face au nucléaire, au changement climatique, ou à toutes ces molécules que nous dispersons dans la nature ou dans nos corps sans bien les connaître.

Nous serons là parce que nous savons que nous avons raison.

Pour preuve cette 2x2 voies qui ne viendra jamais jusqu'à Thonon, les JO qui n'iront pas à Annecy, et le stade de l'ETG qui ne se fera pas.

Nous, nous savons au moins ce qui est possible et ce qui ne l'est pas !

 

  

 

 

 

 

Repost 0
Published by E.Charmot JP.Burnet - dans élections
commenter cet article
8 octobre 2011 6 08 /10 /octobre /2011 10:45

Les habitants du chemin du crêt de poche ont vu arriver d'un mauvais oeil les projets de travaux... cf http://thonon-ecologie.over-blog.com/article-quand-on-fait-pression-sur-les-habitants-d-un-quartier-83020975.html

 

Et la crainte d'un élargissement du chemin (qui ne se fera pas) était bien justifiée, puisque 4 immeubles étaient prévus au bout du chemin !

 

Or,  l'affichage OFFICIEL des demandes de permis de construire, que ce soit en Mairie ou sur internet (site internet officiel de la mairie), qui  annonçait une demande de permis de construire pour le chemin du Crêt de Poche des 4 immeubles de 4 logements chacun, et qui a perduré tout l'été.... était faux !

Oui, on nous dit à présent qu'il y a eu une erreur sur cet affichage !

 

Il s'agirait en fait de 3 maisons individuelles, ce qui n'implique pas du tout le même nombre de véhicules, qui auraient pu être facilement d'une  vingtaine ! ...

Cette erreur d'affichage a justifié les inquiétudes des habitants du Crêt de Poche concernant un éventuel élargissement de la voirie. D'avantage de circulation implique souvent un élargissement des routes.

Cela ne nous empêchera pas de rester vigilants : le SCOT prévoyant 9600 logements sur Thonon, la mairie risque d'imposer le grignotage des zones agricoles dites ordinaires.

 

Repost 0
Published by thonon-ecologie - dans ville de Thonon
commenter cet article

image

Catégories

les médisants...

C'est la meilleure : si l'ETG vient s'entrainer à Marin, pour pas mettre les écolo en colère, la maire a dit qu'on allait laisser des vignes entre les terrains de foot. Y pourraient pas laisser les bouteilles, avec ? 

Vous rigolez ! Mettre des pistes cyclables sur les ponts qui traversent le contournement ! Mais ils se seraient touchés, les ponts, si on les avait élargis avec des pistes cyclables !
Ne vous affolez pas... 80% de personnes pour "Annecy2018" en janvier 2009 ? quand les gens auront compris que le président de l'association pour les JO dans le Chablais est un promoteur immobilier, que seuls les bétonneurs y ont intérêt, ça fera plus que 20% de personnes favorables dans un an...

C'est incroyable... Quand on discute avec les gens, personne n'a voté pour M.Denais...

la petite phrase d'Elisabeth Charmot

"Je suis peut-être écologiste parce que j'aime la nature... peut-être... mais c'est d'abord par instinct de survie !

Comment pourrons-nous survivre dans une société dégradée parce que les richesses puisées dans la nature et le sous-sol auront été mal partagées, pillées, et ce jusqu'à faire disparaitre la nature elle-même ?"