Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Thonon Ecologie
  • Thonon Ecologie
  • : Les écologistes de Thonon candidats aux élections municipales, présentent leur projet pour la ville et leurs actions. C'est notre "défi vert".
  • Contact

votez pour l'écologie

 

Elisabeth CharmotDepuis les élections municipales de 2014, Elisabeth Charmot est élue à Thonon. La seule élue écologiste. N'hésitez pas à la contacter.

 


 

marguerite

 

"Le noyau" du groupe s'était réuni au printemps 2013, mais nous avons attendu la Toussaint pour décider de nous présenter. Nous avions encore l'espoir de voir d'autres candidats porter les mêmes valeurs que nous. Ca n'a pas été le cas : On ne peut pas parler de transition énergétique sans se poser les bonnes questions et en inaugurant des routes ! Après le premier tour, la liste Thonon-Ecologie Le défi Vert a fusionné avec la liste Thonon pour Vous.

Aujourd'hui, Elisabeth Charmot essaye de faire entendre une autre voix à Thonon : celle des écologistes.

 

 

 

La rencontre automnale des

délégués des Verts Suisses et

 EELV Chablais /Ain / Genevois

français  eu lieu à Thonon. ce

22 sept 2012.

Merci aux élus écolos

de s'être déplacés

EELV réunion transf%0d%0a rontalière 22-09-20%0d%0a 12.
 

 

- - - - - - - - - - - - - -  - -

 

 

 

   


.


Elisabeth Charmot et les gens du groupe d'Annecy : des écologistes associatifs et des verts.
 - - - - - - - - - - - - - - - - -
Le samedi 7 juin 2009 ont eu lieu les élections européennes.
Résultats pour la Haute-Savoie : 
Europe-Ecologie : 22,19%
Alliance Ecologiste Indépendante : 4,09%
Est-ce que ça suffira à faire changer nos élus, à ouvrir leurs yeux sur un monde qui souffre des conséquences de notre mode de vie ? à les stopper dans leur course à tout goudronner à Thonon encore plus qu'ailleurs ?
A les empêcher d' oublier que dans la nature qu'ils massacrent, l'enjeu est la survie de l'homme ?

traces sur le lac

  DSCN3307

on s'amuse...

citations :

"Mais ma p'tite dame, le contournement, comme il va être bientôt saturé, fallait tout de suite le faire en 2x3 voies..."

"Les avions suivent-ils bien leurs plans de vols et respectent-ils bien leurs horaires ? : Vivement les avions solaires, qu'on puisse dormir la nuit !"

"les lits froids, c'est quand on construit des immeubles qui restent vides quand les touristes vont voir ailleurs. Remarque... heureusement qu'on a des lits froids, parce qu'autrement, si tous les touristes se pointaient en même temps dans leurs appart, on n'aurait plus d'eau au robinet et ça serait impossible d'arriver jusqu'en montagne..."
"je ne déboise pas, je coupe des arbres" M.Vivien ("Le Faucigny")
"Non mais, de quoi se plaignent les écolos ? Si les hyper et M.Bricolage sont ouverts le dimanche, ça occupe les gosses, ça fait moins de monde pour saccager les forêts, non ? "

"Mais c'est bien normal qu'on remplisse trop nos poubelles, avec toutes les cochoneries "gratuites" qu'on nous donne de partout . Ils font comment, les écolos ? Ils vont jamais chez MacDo et ils commandent pas aux 3Suisses ? J'y crois pas !"
 "il n'y a qu'à des manif écolo qu'on peut sortir un mouchoir en tissu à carreaux quand on a la goutte aux nez... ailleurs, c'est Kleenex obligatoire, sinon on vous regarde comme un vieux dégoutant..."
"Je serai jamais écolo, oh ça non... savoir qu'on va bientôt manquer de tout, ça me déprimerait..."
"Le réchauffement, le réchauffement... c'est pas si grave ! Si on n'a plus de glaciers, on plantera des cocotiers"
"La nature... la nature ! Elle n'a qu'à rester dans la nature ! Et même si on arrache des arbres pour faire passer des routes, y'a toujours un autre arbre derrière."
"Il faut flui-di-fier la circulation. Si les voitures ne s'arrêtent plus, elles polluent moins. Mais si !"

 

20 juillet 2009 1 20 /07 /juillet /2009 22:17
La population peut-elle grandir indéfiniment dans nos espaces alpins ?
Peut-être que oui, si nous nous empilons tous...
Sauf qu'il y a les problèmes de l'eau, de l'alimentation, des déchets...
Sans parler de celui des voitures, lesquelles exigent toujours plus d'espaces goudronnés.

Il nous semble urgent que l'eau soit réellement quantifiée, par une étude comme celle qui a été demandée par le SIAC. Nous savons qu'au bord du lac, la ressource est abondante, mais jusqu'à quel point ? Et en montagne ?

C'est une question de survie, non ?

Repost 0
Published by - dans eau
commenter cet article
9 juillet 2009 4 09 /07 /juillet /2009 22:37
... c'est romantique, côté folklore.
Version chablaisienne, c'est pas ça...
On sait déjà qu'Astrid Baud-Roche n'a pas tout à fait le bon profil pour aller faire la fête autour d'un feu de camp chez les manouches, que les caravanes d'aujourd'hui n'ont pas le charme des roulottes d'antan et que mon pote le gitan, c'est le pote de personne chez nous.
Il est tout à fait compréhensible que les élus chablaisiens aient envie que toutes les communes de la Haute-Savoie fassent  le nécessaire pour accueillir les gens du voyage. Normal aussi que les paysans concernés aient envie de récupérer leurs terres. Mais quand même. On construit des zones industrielles sur des terres fertiles, et ça ne choque personne (enfin, si, nous, les écolos...) on laisse des zones commerciales en friche, et tout le monde trouve cela normal... Alors, pourquoi ne pas accepter les gens du voyage ? Pourquoi le Symagev n'essaye pas de négocier avec des propriétaires de parkings d'usines désaffectées ? Cela permettrait aux gens du voyage de rester plus longtemps ici sans retentissement pour  l'agriculture. Des sous, on en a pour les JO, mais probablement pas pour mettre des espaces abandonnés aux normes pour les gens du voyage...
Et personne n'a visiblement envie de trouver des solutions pour que les gens du voyage restent ici plus que le minimum légal... Toute cette histoire sent l'exclusion, ça a quelque chose de malsain. A quand des manif, des pétitions pour les gens du voyage ? Mais, on l'a déjà dit, mon pote le gitan, c'est le pote de personne.
Repost 0
7 juillet 2009 2 07 /07 /juillet /2009 16:52

En hausse de 6.2% en 2007 (avec 898 millions de voyageurs internationaux), le tourisme serait responsable de près de 5% des émissions des gaz à effets de serre (source : DL du  16/06/2009).

Bravo à tous ceux qui restent là ! C'est complètement ringard d'aller se faire dorer sous des cieux éloignés si on ne connait pas d'abord ce qu'il y a autour de chez nous... et on ne manque pas de choses sympathiques. Loin d'être un musée de vieilleries poussiéreuses, la Haute-Savoie nous offrent des festivals et des concerrts à n'en plus finir (on voulait faire la liste mais il y a tellement de choses qu'on n'a pas réussi !) , un patrimoine géologique fabuleux, des monuments historiques d'exception, des plages agréables, des sentiers bucoliques, et de grands frissons si vous prenez l'option haute montagne !
On l'a déjà dit : relocalisons le tourisme !
Et, cette année, vous pourrez même aller un tout petit peu plus loin, du côté de Val d'Isère, pour serrer la main du maire et lui dire que vous, et bien vous êtes drôlement content que le salon du 4x4 soit annulé.

Repost 0
25 juin 2009 4 25 /06 /juin /2009 22:54
A la une du Dauphiné de ce jeudi...
Un des articles titre sur la sécurité énergétique. L'indépendance énergétique en faisant des forages chez nous, plutôt que d'économiser l'énergie... Tiens, c'est drôle, la sécurité alimentaire (dans ce cas là on ferait mieux de parler de souveraineté) fait moins recette. Remarquez, c'est comme l'énergie, on pourrait économiser... on va nous dire qu'on pourrait manger moins...

Dites, on pourrait pas le garder pour les générations futures, ce pétrole ? Comme on pourrait leur garder des champs vierges de goudrons pour qu'elles mangent, les générations futures ?

Les habitants du village de Corcelles, le premier site de forage, se font déjà beaucoup de souci pour leur eau et les risques de pollution.  On les comprend !
Repost 0
25 juin 2009 4 25 /06 /juin /2009 22:49
Le décès de Josiane Scheppler nous a fait beaucoup de peine. C'était une vraie militante verte : pugnace et solidaire. Elle était de tous les combats locaux et nationaux (autoroute trans-chablaisienne, nucléaire, anti-racisme, défense des expulsés). En même temps, Josiane a toujours défendu l'autonomie des Verts pour porter la parole de l'écologie sociale. Elle a souvent représenté le Chablais dans les élections et particulièrement lors des députations puisqu'elle habitait Samoens. Elle avait été élue au Conseil régional. Elle va nous manquer. JP BURNET

Les verts ont perdu une amie. Nous qui ne la connaissions pas, nous adressons  toute notre sympathie aux verts qui font partie du groupe Thonon-Ecologie.


Repost 0
22 juin 2009 1 22 /06 /juin /2009 22:19
Après le port, c'est au tour du gymnase Jean-Jacques Rousseau... la petite pelouse va disparaître pour faire un nouveau parking pour les sportifs... Bien sûr, il faut des places pour les handicapés :  il y a déjà quelques places goudronnées qui aurait dû leur être réservées. Voilà comment on incite les gens à prendre de plus en plus leur voiture...
Repost 0
19 juin 2009 5 19 /06 /juin /2009 21:38
Même repas, même école (les Arts). Des "nuggets" avec un goût de pourri,et, pour les enfants, 39° voire plus, des diarrhées et des vomissements. Et des parents inquiets à l'heure de la sortie. Il va probablement y avoir une enquète pour savoir si les nuggets et la Sodexho sont en cause ou non, ça aurait peut-être pu arriver aussi avec une cantine associative, municipale ou déléguée à des petites entreprises locales. Peut-être, peut-être... mais là, c'est avec la Sodexho. Et, à Thonon Ecologie, on a l'impression de se répéter, à ce sujet...
Repost 0
18 juin 2009 4 18 /06 /juin /2009 21:49
Elisabeth, le Messager d'aujourd'hui, en page 8,  évoque les numéros de "Haute-Savoie Nature" dans lesquels Eric Féraille parle de la DTA et de l'attitude des élus du Chablais. Par contre, le Messager ne reparle pas de la fameuse réunion du CDDRA lors de laquelle Astrid baud-Roche a pris à partie les représentants de la FRAPNA. tu nous expliques ? Quels sont tes liens avec la FRAPNA ? Tu es une adhérente de la première heure de cette association ?
- Pas du tout. Il y a quelques années, je trouvais que la FRAPNA était une association ... assez "mollassonne" (je reconnais que ce n'était pas forcément juste, d'ailleurs). Et il faut dire que je faisais déjà partie de plusieurs associations membres de la FRAPNA ! Mais, en "travaillant" avec les gens du Collectif veille montagne, j'ai compris que ça bougeait. Puis, j'ai vu la façon dont Eric Féraille rédigeait ses dossiers sur la DTA, et je me suis dit qu'il leur manquait surtout des bénévoles sur le terrain. La polémique autour des deux articles qu'il a écrit dans "Haute Savoie Nature" n'est donc pas pour me déplaire ! Il a raison dans le sens où on n'a plus le choix, et les élus n'ont pas encore tous compris que le foncier était au coeur du problème pour la survie des générations futures. Ils sont prêts à dilapider le patrimoine agricole et naturel.

- Aurais-tu écris cela ?
Non, pas besoin de l'écrire parce que JP Fillion est quelqu'un avec qui je pourrais aller discuter si besoin. Il sait écouter et il sait déjà que je ne suis pas d'accord avec lui. Par exemple, dans le projet de SCOT, je préférerais mille fois qu'on impose aux commerces et aux usines de construire au dessus des parkings et pas à côté. On économiserait des terres, et on serait moins obligé de limiter l'habitat individuel, qui est quand même un rêve pour 80 % des français... Et je répète souvent aussi que l'on ne peut plus s'offrir le luxe de laisser disparaître des terres naturelles ou agricoles sous du goudron. Parce qu'il y aura d'autres générations qui auront besoin de la terre pour se nourrir !

- Comment as-tu réagi quand Astrid Baud Roche a lu l'article d'Eric Féraille ?
- Je crois qu'il s'agit de deux articles différents habilement mis bout à bout... et je ne les avais pas lus très attentivement... j'ai été surprise, mais, par contre, le ridicule de la situation ne m'a pas échappé... Astrid Baud Roche disait à Jean-Pierre Fillon: "Lis-le, mais lis-le ! Si tu ne lis pas, je vais le lire, moi !" Les 4 ou 5 premiers rangs ont entendu Astrid Baud Roche parler ainsi à Jean-Pierre Fillon. Mais lui avait bien compris que ce n'était pas du tout le moment. Et je ne pense pas que ce soit un faiseur d'histoire, il imaginait bien que la discussion ne devait avoir lieu qu' entre Eric Féraille et lui... Donc c'est Astrid Baud Roche qui a parlé. Elle a d'abord dit quelque chose du genre : " il y a parmis nous des gens qui pense "ça" des élus du Chablais et on les laisse participer..."
Puis elle a lu le ou les articles, et l'animateur a rapidement répliqué que la DTA n'était pas le sujet.  Les  présents à cette réunion du CDDRA ne se sont pas sentis concernés et personne n'a trouvé qu'il y a avait là de quoi faire autant d'histoire... sinon que ça  nous a amusé de voir Astrid Baud Roche faire semblant de s'effaroucher de quelques mots pas si méchants que cela , comme "roitelets", ce sous l'oeil attentif et directeur de M.Denais, quelques rangs plus loin.

Ce qui est déplaisant, pas contre, c'est de faire croire que les articles sont anonymes, alors qu'Eric a clairement dit en être l'auteur. Il n'a aucune raison de cacher ce qu'il pense.  Il est un président très représentatif de l'association : agir pour préserver le patrimoine nature. J'aurais tort de ne pas être avec la FRAPNA...
Repost 0
16 juin 2009 2 16 /06 /juin /2009 15:12

Voici le résultat de quelques mois de travaux au milieu des lappiaz : concassage, broyage. Et on bouche les fissures : une autoroute indestructible. Dégâts irréversibles.
Qui osera dire que le développement économique des stations doit s'arrêter au moment où les modifications des espaces sont irréversibles ? Depuis, Flaine essaye d'avoir une conduite un peu plus écolo, en essayant de concilier la protection de la faune locale avec les aménagements. Ce n'est pas la pire station, ce n'est pas celle qui fait le plus gros effort non plus, mais l'industrie du loisir peut-elle continuer ainsi ?
Repost 0
8 juin 2009 1 08 /06 /juin /2009 21:31
Avec 20,12% des voix pour le rassemblement écologiste d'Europe Ecologie (Verts et associatifs), les Thononais montrent leur profonde conscience du lien entre la terre et l'homme, de l'impact de toute dégradation de l'environnement sur la société. La perte de biodiversité, l'épuisement des ressources naturelles et le réchauffement climatique sont des menaces contre lesquelles il faut lutter à l'échelle européenne pour que l'homme garde sa place. Notre souci constant est un monde plus juste, où les ressources seraient équitablement partagées. L'Europe de demain sera donc forcément plus sociale.
Nous sommes heureux d'y avoir participé à travers notre engagement de mars 2008, par notre exemple quotidien, et par notre blog  (thonon-ecologie.over-blog.com), très consulté. Merci aux Thononais qui ont entendu nos arguments. De tout coeur avec les élus d'Europe-Ecologie.

Elisabeth Charmot et le groupe Thonon-Ecologie
 "on a déjà gagné"....
Repost 0

image

Catégories

les médisants...

C'est la meilleure : si l'ETG vient s'entrainer à Marin, pour pas mettre les écolo en colère, la maire a dit qu'on allait laisser des vignes entre les terrains de foot. Y pourraient pas laisser les bouteilles, avec ? 

Vous rigolez ! Mettre des pistes cyclables sur les ponts qui traversent le contournement ! Mais ils se seraient touchés, les ponts, si on les avait élargis avec des pistes cyclables !
Ne vous affolez pas... 80% de personnes pour "Annecy2018" en janvier 2009 ? quand les gens auront compris que le président de l'association pour les JO dans le Chablais est un promoteur immobilier, que seuls les bétonneurs y ont intérêt, ça fera plus que 20% de personnes favorables dans un an...

C'est incroyable... Quand on discute avec les gens, personne n'a voté pour M.Denais...

la petite phrase d'Elisabeth Charmot

"Je suis peut-être écologiste parce que j'aime la nature... peut-être... mais c'est d'abord par instinct de survie !

Comment pourrons-nous survivre dans une société dégradée parce que les richesses puisées dans la nature et le sous-sol auront été mal partagées, pillées, et ce jusqu'à faire disparaitre la nature elle-même ?"