Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Thonon Ecologie
  • Thonon Ecologie
  • : Les écologistes de Thonon candidats aux élections municipales, présentent leur projet pour la ville et leurs actions. C'est notre "défi vert".
  • Contact

votez pour l'écologie

 

Elisabeth CharmotDepuis les élections municipales de 2014, Elisabeth Charmot est élue à Thonon. La seule élue écologiste. N'hésitez pas à la contacter.

 


 

marguerite

 

"Le noyau" du groupe s'était réuni au printemps 2013, mais nous avons attendu la Toussaint pour décider de nous présenter. Nous avions encore l'espoir de voir d'autres candidats porter les mêmes valeurs que nous. Ca n'a pas été le cas : On ne peut pas parler de transition énergétique sans se poser les bonnes questions et en inaugurant des routes ! Après le premier tour, la liste Thonon-Ecologie Le défi Vert a fusionné avec la liste Thonon pour Vous.

Aujourd'hui, Elisabeth Charmot essaye de faire entendre une autre voix à Thonon : celle des écologistes.

 

 

 

La rencontre automnale des

délégués des Verts Suisses et

 EELV Chablais /Ain / Genevois

français  eu lieu à Thonon. ce

22 sept 2012.

Merci aux élus écolos

de s'être déplacés

EELV réunion transf%0d%0a rontalière 22-09-20%0d%0a 12.
 

 

- - - - - - - - - - - - - -  - -

 

 

 

   


.


Elisabeth Charmot et les gens du groupe d'Annecy : des écologistes associatifs et des verts.
 - - - - - - - - - - - - - - - - -
Le samedi 7 juin 2009 ont eu lieu les élections européennes.
Résultats pour la Haute-Savoie : 
Europe-Ecologie : 22,19%
Alliance Ecologiste Indépendante : 4,09%
Est-ce que ça suffira à faire changer nos élus, à ouvrir leurs yeux sur un monde qui souffre des conséquences de notre mode de vie ? à les stopper dans leur course à tout goudronner à Thonon encore plus qu'ailleurs ?
A les empêcher d' oublier que dans la nature qu'ils massacrent, l'enjeu est la survie de l'homme ?

traces sur le lac

  DSCN3307

on s'amuse...

citations :

"Mais ma p'tite dame, le contournement, comme il va être bientôt saturé, fallait tout de suite le faire en 2x3 voies..."

"Les avions suivent-ils bien leurs plans de vols et respectent-ils bien leurs horaires ? : Vivement les avions solaires, qu'on puisse dormir la nuit !"

"les lits froids, c'est quand on construit des immeubles qui restent vides quand les touristes vont voir ailleurs. Remarque... heureusement qu'on a des lits froids, parce qu'autrement, si tous les touristes se pointaient en même temps dans leurs appart, on n'aurait plus d'eau au robinet et ça serait impossible d'arriver jusqu'en montagne..."
"je ne déboise pas, je coupe des arbres" M.Vivien ("Le Faucigny")
"Non mais, de quoi se plaignent les écolos ? Si les hyper et M.Bricolage sont ouverts le dimanche, ça occupe les gosses, ça fait moins de monde pour saccager les forêts, non ? "

"Mais c'est bien normal qu'on remplisse trop nos poubelles, avec toutes les cochoneries "gratuites" qu'on nous donne de partout . Ils font comment, les écolos ? Ils vont jamais chez MacDo et ils commandent pas aux 3Suisses ? J'y crois pas !"
 "il n'y a qu'à des manif écolo qu'on peut sortir un mouchoir en tissu à carreaux quand on a la goutte aux nez... ailleurs, c'est Kleenex obligatoire, sinon on vous regarde comme un vieux dégoutant..."
"Je serai jamais écolo, oh ça non... savoir qu'on va bientôt manquer de tout, ça me déprimerait..."
"Le réchauffement, le réchauffement... c'est pas si grave ! Si on n'a plus de glaciers, on plantera des cocotiers"
"La nature... la nature ! Elle n'a qu'à rester dans la nature ! Et même si on arrache des arbres pour faire passer des routes, y'a toujours un autre arbre derrière."
"Il faut flui-di-fier la circulation. Si les voitures ne s'arrêtent plus, elles polluent moins. Mais si !"

 

11 septembre 2015 5 11 /09 /septembre /2015 15:33

On s'en souvient : lorsque le Maire de Lullin a apporté les résultats de sa commune en Mairie de Thonon, M. le Maire de Thonon était furieux que "son" candidat (*) n'ait pas eu les voix des Lullinois(es) : "votre téléski, vous le ferez financer par Jo Déage" (le candidat pour lequel les habitants de Lullin avaient voté).

Lullin est un joli village de la Vallée du Brevon, et a la particularité d'avoir la station du col du feu sur son territoire.

La station du col du Feu est cautionnée par les plus intransigeants des écologistes : un seul téléski, pas de canon à neige, un petit coin sympa pour aérer à moindre prix les gamins du coin.

Thonon fait partie du syndicat de la remontée mécanique, suite à un souhait quasi affectif d'un précédent maire. Donc l'implication de Thonon dans la station ne date pas d'hier... et Monsieur Denais étant au pouvoir depuis de nombreuses années, il n'y a pas de raison que ça change : il aurait bien évidement désengagé la commune plus tôt : s'il le faisait, à partir de maintenant, cela ressemblerait à un règlement de compte très personnel, et à rien d'autre, non ?

Et aussi, ce serait assez cavalier pour les membres thononais de ce syndicat qui se sont engagés pour défendre ce syndicat... Et j'en fais bénévolement partie (avec L. Grabkowiak...).

(*) Laurent Grabkowiak

Repost 0
19 avril 2013 5 19 /04 /avril /2013 10:08

Le concept de "voies vertes" se veut plein de bons sentiments : faire découvrir la nature. Et pourtant, lorsqu'on regarde de près l'enquête publique de l'aménagement de la Dranse d'Abondance, on se rend compte que les aménageurs prévoient des murs de soutènement sur tout le secteur baptisé "chez les Ogays" pour le passage du sentier.  Il faut considérer ce genre de voies vertes (pas toutes !!!)  comme une urbanisation  pernicieuse, déguisée. On ne fait rien d'autre que reprofiler, bétonner.

Si on accepte cela, il faudra admettre que les téléphériques ont la même fonction : faire découvrir la nature et la haute montagne...

Est-ce que c'est ce que veulent les défenseurs d'une nature pour tous ?

Repost 0
Published by E.Charmot - dans montagne
commenter cet article
25 mars 2013 1 25 /03 /mars /2013 17:22

On le sait, l'ETG crée une école de foot sur le site du château de Blonay, avec la bénédiction de tous, sauf des écolos  politiques et de quelques associations de protection de l'environnement.

 

Mais c'est quand même étrange... le premier terrain de foot a été terminé puis le bal des pelleteuses a cessé... La plupart des engins a même été emmenée, il n'en reste plus que deux sur le site.

 

Nous souhaitons vivement que la zone ne reste pas ainsi chamboulée trop longtemps.

 

L'ETG ne s'est pas engagée à créer des terrains de foot, mais aussi à les rendre un peu moins vilains aux yeux de tous par des aménagements paysagers : petits murets de pierre, quelques pieds de vignes... Ce serait scandaleux de se contenter des travaux nécessaires aux entrainements des joueurs et de ne pas réaliser très rapidement le reste.

 

En fait, nous sommes inquiets depuis le début : est-ce que l'ETG a réellement les moyens de financer la réalisation des aménagements annexes, pour nous essentiels puisque ce sont ces aménagements qui ont permis à la population d'accepter le projet ?

Est-ce que la Maire de Marin a demandé suffisament de garanties avant d'autoriser les travaux  ?

Repost 0
Published by Elisabeth Charmot - dans montagne
commenter cet article
9 mars 2013 6 09 /03 /mars /2013 11:50

Lundi 4, sur France Bleue Pays de Savoie, nous avons été quelques uns à entendre le conseiller Général de la Vallée d'Aulps. Il regrettait que les médias parlent de la pollution atmosphérique, mauvaise publicité pour les stations. Ainsi il faudrait laisser croire aux touristes venus s'oxygéner que notre air est meilleur que celui de la région Parisienne ?

Un tel discours n'est pas acceptable de la part d'un responsable politique ! D'autant plus que l'on sait que  le Conseil Général est l'actionnaire principal de l'ATMB, que ce même conseil général finance routes et ronds points un peu partout dans le département...

Le Conseil Général actuel est coupable de laisser notre air se détériorer, voire d'empirer les choses par ses actions volontaristes en matière de constructions d'infrastructures routières (mieux on circule et plus on circule), et en plus on voudrait taire les pollutions dangereuses pour notre santé !

Mais nous, nous les aimons, nos villages de montagne ! Nous voulons que nos stations perdurent ! Et c'est justement pour cela que nous nous battons pour un environnement de meilleure qualité pour tous. Pour que nos enfants puissent y vivre. 

Repost 0
Published by Elisabeth Charmot - dans montagne
commenter cet article
24 février 2013 7 24 /02 /février /2013 16:33

S'il y a bien un évènement qui a agacé les écolos montagnards, c'est l'inauguration du télésiège du  Parchet (Thollon). En effet, notre nouveau sous-préfet s'est vu offrir un petit survol en hélicoptère de la zone par monsieur Vivien.

C'est sûr que, du côté des écolos, ce n'est pas le genre de cadeau qu'on fait, bilan carbone et problème du bruit en montagne obligent...  Et, s'il y a quelqu'un qui n'a pas bonne presse auprès des défenseurs de l'environnement montagnard, c'est bien monsieur Vivien, qui n'hésite pas à inventer des projets immobiliers dans des Znieff.

Repost 0
Published by thonon-ecologie - dans montagne
commenter cet article
10 janvier 2013 4 10 /01 /janvier /2013 22:17

Nombreux sont les parents qui souhaitent que Thonon ne s'engage pas à faire partie des villes-tests pour renvoyer les enfants à l'école le mercredi matin.

Plus que de raccourcir les journées d'école, il semble important que les enfants gardent cette pause du milieu de la semaine.

De plus, la seule possibilité peu onéreuse de faire du ski pour les jeunes thononais (pas forcément tous très riches), reste l'ATEL, le mercredi dès la fin de matinée. Cette formidable association permet aux jeunes écoliers de découvrir et de s'approprier leur environnement montagnard.

Il nous semble important de laisser cette possibilité à nos jeunes, pour que la montagne et le ski n'appartiennent pas qu'aux touristes ou aux enfants dont les parents font du ski.

Pour une montagne partagée.

L'idéal serait même un relais de l'ATEL au printemps et en été, pour des randonnées du mercredi adaptées aux jeunes qui ne connaissent ni nos alpages, ni nos forêts. Ces jeunes-là sont de plus en plus nombreux.

Repost 0
Published by des enseignants de thonon-écologie - dans montagne
commenter cet article
1 décembre 2012 6 01 /12 /décembre /2012 06:14
 
Le 30 novembre 2012, à Grenoble

LES PARCS NATIONAUX EN DANGER !
Conférence de presse - Le 12 décembre 2012 à l’Assemblée nationale

 

Les médias se sont fait l’écho du refus des communes de Tarentaise de signer la future charte du Parc national de la Vanoise. Mountain Wilderness avec les associations CIPRA France, la Coordination Montagne, la FFCAM, FNE, FRAPNA, LPO et WWF reprenant le cas de la Vanoise, veulent élargir le débat et lancent un appel à la mobilisation de l’opinion publique pour que les Parcs nationaux ne soient ni pris en otage, ni détournés de leurs missions de service public par les réactions de certaines collectivités locales.

De nouvelles règles pour les Parcs Nationaux
La loi Giran du 14 avril 2006, en modifiant la loi de 1960 créant les Parcs nationaux en France, propose des solutions pour une meilleure appropriation de ces zones protégées par les résidents et tous les acteurs de leur territoire. La transformation des anciennes zones périphériques en zones d'adhésion comporte l’élaboration de chartes à l'image de l'expérimentation réussie d'une charte de l'environnement et du développement durable dans le Parc national des Écrins.
Ces chartes fixent des objectifs de protection des patrimoines spécifiques pour le cœur du Parc, et proposent des orientations et des mesures de développement durable et de mise en valeur des territoires.
Pour chaque Parc national, les chartes, véritables projets de territoire, sont élaborés dans la concertation, les conseils d'administration remaniés par la loi de 2006 donnant la prééminence aux élus locaux.

 

Dans la Vanoise, un rejet de l'idée même de protection
Malgré 5 années de concertation en Vanoise, les premiers retours avant le vote définitif des communes devant adhérer sont négatifs. Aucune commune n'a émis d'avis favorable au projet de charte lors de la consultation préalable.
Et pourtant le projet n'est pas bien ambitieux sur les questions d'aménagement et de domaine skiable. En fait, pour tous « ces sujets qui fâchent », il renvoie même au droit commun : on fera la même chose dans la zone d'adhésion du Parc qu’ailleurs en France. Le cœur du Parc bénéficie d'une protection forte mais, déconnecté du territoire voire cerné par un développement industriel du tourisme, se trouve menacé indirectement.
Les organisations environnementales soutiennent le document, tout en soulignant la faiblesse de la charte, soutiennent le document, car il constitue le plus petit dénominateur commun pour amorcer une nouvelle dynamique.

 

Ailleurs aussi
Les Parcs nationaux des Cévennes et des Calanques sont malmenés.
Les diminutions de personnel et l'élargissement des missions font craindre une perte de protection des cœurs des Parcs.
Les blocages que l'on observe nous emmènent bien loin des fondamentaux des Parcs nationaux décrits dans les attendus de la loi de 2006: « Le classement d’un parc national manifeste une volonté politique de donner une forte visibilité nationale et internationale à cet espace, d’y mener une politique exemplaire et intégrée de protection et de gestion, mais aussi d’éducation à la nature et de récréation, et de transmettre aux générations futures un patrimoine préservé ».

 

Un enjeu national
C'est clairement cette mission des Parcs nationaux qu'il faut défendre aujourd'hui. L'enjeu est bien national et doit faire fi des appétits locaux. Il faut aussi expliquer au grand public que les Parcs nationaux sont de rares espaces où la nature, libre et sauvage, est protégée et où doit se développer un projet de territoire dans lequel solidarité écologique et territoriale joue pleinement entre zones cœur et d'adhésion et qu'ils constituent le patrimoine commun de tous les Français.
A l’occasion de la journée internationale des montagnes, les associations signataires appellent à la mobilisation pour la défense des Parcs nationaux et demandent aux collectivités territoriales et à l’État, responsables direct des Parcs nationaux, qu'ils réaffirment leurs missions fondatrices et leur donnent les moyens de les mener à bien.

 

Un mouvement d’opinion fort peut inverser la donne et en particulier inciter les communes à adhérer aux chartes rédigées avec leur concours. Les médias seront notre relais !




Repost 0
Published by MW, CAF, CIPRA, LPO... - dans montagne
commenter cet article
3 novembre 2012 6 03 /11 /novembre /2012 22:22

A en croire les conversations saisies deci delà, ce n'était pas complètement  la faute des vilains écolos si un loup avait dévoré un veau... mais presque ! Sauf que, jeudi, nous avons appris qu'aucune des caractéristiques des victimes du loup ne se retrouvait sur ce pauvre petit veau...

De toutes les façons, le problème du territoire disponible pour les animaux reste : laissons de la place à la biodiversité.

Repost 0
Published by thonon-ecologie - dans montagne
commenter cet article
2 juillet 2012 1 02 /07 /juillet /2012 10:55

Le Collectif Veille Montagne est un groupe qui réunit des représentants chablaisiens d'associations de protection de l'environnement (FRAPNA, ASPAS, Mountain Wilderness) mais aussi de sportifs montagnards (CAF, Amis de la Nature).

Il avait été créé par l'accompagnateur en moyenne montagne Laurent Gasdon et par Jean-Pierre Courtin, qui présidait Mountain Wilderness.*

Laurent Gasdon nous a quitté, mais notre groupe est toujours bien présent pour défendre nos paysages et notre environnement.

A présent, le Collectif a, grâce à Jean-Pierre Jacquier, un site/blog très complet et très agréable : http://collectifveillemontagnes2.wordpress.com/

*(Je me souviens des premières réunions, il y a quelques années... C'est Laurent Gasdon qui me proposa de le remplacer pour représenter les associations de protections de l'environnement à l'occasion d'une réunion de la Société Civile du SIAC. C'est suite aux lilmites de cet engagement que je me suis décidée à aller plus loin en me présentant aux élections municipales pour combler le manque de candidature écologistes 3 semaines seulement avant l'échéance.)

Repost 0
Published by E. Charmot - dans montagne
commenter cet article
25 janvier 2012 3 25 /01 /janvier /2012 08:43

Qui n'a jamais eu peur sur les sentiers, les dimanches d'automne ?

Peur de se faire tuer au détour d'un chemin, mais peur aussi que nos enfants se retrouvent face à des bêtes sanguinolentes.

Nous sommes nombreux à ne plus aller en forêt ou en montagne pendant la saison de la chasse...

L'ASPAS nous propose cette pétition contre la chasse le dimanche. C'est peut-être la Nème, souhaitons que ce soit l'ultime parce que nous serons entendus, souhaitons aussi que les chasseurs nous laissent d'eux-mêmes ce jour de repos pour tous...

Signez la pétition en ligne de l'ASPAS pour l'arrêt de la chasse le dimanche :

http://www.aspas-nature.org/component/option,com_joomlapetition/func,viewcategory/Itemid,/catid,2/lang,fr/&Itemid=141

 


Repost 0
Published by thonon-ecologie - dans montagne
commenter cet article

image

Catégories

les médisants...

C'est la meilleure : si l'ETG vient s'entrainer à Marin, pour pas mettre les écolo en colère, la maire a dit qu'on allait laisser des vignes entre les terrains de foot. Y pourraient pas laisser les bouteilles, avec ? 

Vous rigolez ! Mettre des pistes cyclables sur les ponts qui traversent le contournement ! Mais ils se seraient touchés, les ponts, si on les avait élargis avec des pistes cyclables !
Ne vous affolez pas... 80% de personnes pour "Annecy2018" en janvier 2009 ? quand les gens auront compris que le président de l'association pour les JO dans le Chablais est un promoteur immobilier, que seuls les bétonneurs y ont intérêt, ça fera plus que 20% de personnes favorables dans un an...

C'est incroyable... Quand on discute avec les gens, personne n'a voté pour M.Denais...

la petite phrase d'Elisabeth Charmot

"Je suis peut-être écologiste parce que j'aime la nature... peut-être... mais c'est d'abord par instinct de survie !

Comment pourrons-nous survivre dans une société dégradée parce que les richesses puisées dans la nature et le sous-sol auront été mal partagées, pillées, et ce jusqu'à faire disparaitre la nature elle-même ?"